Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Directeur Général annonce son prochain départ

Après 9 ans à la tête du 4ème CHU de France, Daniel Moinard annonce son départ. Précurseur de la nouvelle gouvernance et artisan de la restructuration du CHU, Daniel Moinard, 60 ans, quittera ses fonctions de Directeur Général du CHU de Toulouse, le 1er mai prochain.

Après 9 ans à la tête du 4ème CHU de France, Daniel Moinard annonce son départ. Précurseur de la nouvelle gouvernance et artisan de la restructuration du CHU, Daniel Moinard, 60 ans, quittera ses fonctions de Directeur Général du CHU de Toulouse, le 1er mai prochain.

La création de l’hôpital femme-mère-couple, la réunion de 10 laboratoires au sein de l’Institut Fédératif de Biologie, le regroupement de près de 100 services en 26 pôles figurent parmi ses réalisations phares. A son actif également, la bonne gestion financière de l’établissement avec une dette qui se révèle être une des plus faibles de tous les hôpitaux. Sous son management, le CHU de Toulouse aura donc connu une profonde modernisation et la mutation se poursuit « pour mieux répondre à la demande du malade et intégrer le progrès médical » précise-t-il.

De beaux projets sont déjà bien avancés : Sur Purpan, la clinique Pierre-Paul Riquet de 600 lits regroupera les neurosciences, le pôle céphalique et l’institut locomoteur. Les 3 pôles se partageront un plateau technique pluridisciplinaire, relié au Pôle mère-enfant.

Sur Rangueil, le pôle cancer sera renforcé par la construction d’un plateau technique ultra-moderne au service de tous les chirurgiens oncologues.

Enfin, traduction concrète du plan cancer, le CHU de Toulouse est totalement engagé dans le chantier du futur cancéropôle de Toulouse.

Humaniste, attentif au personnel, Daniel Moinard a adressé une lettre aux 13 000 agents qu’il conclut en ces termes : « la principale richesse de l’hôpital, c’est vous ! Grâce à la qualité de votre travail, votre professionnalisme, votre sens du service public, vous faites la notoriété de notre CHU, comme en témoignent sa forte attractivité et sa renommée.
Je veux vous dire avec émotion toute mon admiration et ma reconnaissance.
La plus grande satisfaction pour moi de ce temps passé au CHU est d’avoir fait partie de la grande communauté des Hôpitaux de Toulouse à laquelle je resterai profondément attaché ».

Administrateur de l’Ecole Nationale de la Santé Publique depuis 2000, Daniel Moinard a été élu en Président de la Conférence des Directeurs Généraux des CHU de 2001 à 2004. Il a été distingué Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.