Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’efficience de l’action publique remise en jeu par le Graph

Quelles sont les performances attendues d'un hôpital au sein de son territoire de santé ? Sur quels critères apprécier et comparer l'efficience du management hospitalier ? Quels sont les leviers et les outils à disposition des responsables pour améliorer les « résultats » d'un hôpital ? Porteur des valeurs du service public et conscient des défis à relever dans un contexte fortement contraint et concurrentiel, le Graph (Groupe de Recherche et d'Applications Hospitalières) invite les hospitaliers à son prochain colloque autour du thème « Action publique et efficience : espaces, joueurs, arbitres et supporters ». La rencontre se tiendra à Paris le 19 novembre 2009. A l'affiche : confrontation entre les approches territoriales, les critères d'évaluation et les outils à disposition des équipes de direction.

Quelles sont les performances attendues d’un hôpital au sein de son territoire de santé ? Sur quels critères apprécier et comparer l’efficience du management hospitalier ? Quels sont les leviers et les outils à disposition des responsables pour améliorer les « résultats » d’un hôpital ? Porteur des valeurs du service public et conscient des défis à relever dans un contexte fortement contraint et concurrentiel, le Graph (Groupe de Recherche et d’Applications Hospitalières) invite les hospitaliers à son prochain colloque autour du thème « Action publique et efficience : espaces, joueurs, arbitres et supporters». La rencontre se tiendra à Paris le 19 novembre 2009. A l’affiche : confrontation entre les approches territoriales, les critères d’évaluation et les outils à disposition des équipes de direction.

A l’heure où se rédigent les décrets d’application de la loi HPST Jean-Rémy Bitaud, Vice-président du Graph rappelle les enjeux de cette rencontre « Cette journée permettra de mettre en perspective les nouveaux contours de l’action publique, les enjeux de la nouvelle territorialité, les approches modernes de l’efficience hospitalière. Elle vise aussi à répondre aux nombreuses questions qui se posent à l’aube d’une réforme structurante, bien au-delà des enceintes hospitalières, sur le rôle de l’Etat garant, le rôle dévolu aux directeurs, celui de la gouvernance médicale, les moyens d’action des Agences Régionales des Soins…. »

Télécharger le programme
Bulletin d’inscription

Lieu de la formation
Institut National des Jeunes Aveugles
56 Boulevard des Invalides – 75007 PARIS
Métro Duroc : lignes 10 et 13
Renseignements : jean-remy.bitaud@sap.aphp.fr
Inscriptions : direction@hopital-esquirol.fr
Frais de participation : 200 euros par inscription – Adhérents du Graph : 150 euros

En savoir plus sur le Graph (Groupe de Recherche et d’Applications Hospitalières)
Espace de réflexion et d’échange d’expériences «en dehors des schémas traditionnels et du protocole figé», le Graph invite les hospitaliers à des questionnements sociétaux. Le management et sa modernisation se trouvent toujours au coeur des débats qu’ils soient d’ordre éthique, humaniste, ou qu’ils s’inscrivent dans une perspective européenne ou internationale.
Fondé en 1974 par 5 CHRU (Clermont-Ferrand, Montpellier, Reims, Rouen et Saint-Etienne), le GRAPH est présidé par Jean-Paul Segade, Directeur Général de l’AP-HM qui a succédé à Alain Halbout, président d’honneur, en charge des statuts et directeur général honoraire du CHU-Hôpitaux de Rouen.

Site internet www.legraph.hopitaltv.fr/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.