Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Musique à l’Hôpital

Auteur /Etablissement :
pari gagné !

Désireuse d’améliorer le bien-être des personnes de tout âge accueillies et soignées par le CHU de Nice, des bébés prématurés aux personnes âgées, en passant par les adolescents et les adultes en Réanimation, la Fondation d’Entreprise MACSF a choisi de soutenir, cette année, deux projets d’interventions musicales, dont celui du CHU.

De la musique pour mieux s’entendre

En rompant leur solitude, Stéphane Nicolettos, musicien et chanteur, contribue à améliorer les conditions d’accueil et de séjour des personnes âgées hospitalisées en Gérontologie. Dans des situations difficiles, il permet d’accompagner les changements de cadre de vie, en offrant un repère humain et sensible.

En offrant à tous les acteurs du service : patients, familles et personnel … la possibilité de nouer des relations fondées non pas sur la maladie mais sur la vie, la musique contribue à « faire tomber les barrières » et, ainsi, à améliorer la qualité des relations entre soignants, patients et familles. « Les familles nous voient différemment », témoigne une soignante.

Stéphane Nicolettos, chanteur et guitariste, intervient depuis janvier 2005 en Gérontologie et depuis janvier 2003 en Néonatalogie et en Réanimation polyvalente. Ces interventions sont coordonnées par le CHU et l’association Musique & Santé. Leur coût, qui s’élève à 23 000 euros, est financé intégralement par des partenaires extérieurs : la Fondation d’Entreprise MACSF rejoint ainsi la Direction Régionale des Affaires Culturelles et l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Provence Alpes Côte d’Azur.

Un projet culturel global

Les interventions musicales qui se déroulent en Néonatalogie, Réanimation Polyvalente et Gérontologie s’inscrivent dans une démarche globale, initiée en 2002.

Le projet culturel, volet spécifique du projet d’établissement, vise à humaniser l’hôpital, en sollicitant des artistes pour des oeuvres in situ, contribuant à rendre les espaces plus chaleureux et plus accueillants, ou bien pour des interventions « en chair et en os », parce que l’hôpital n’est pas qu’un lieu de souffrance et de maladie, mais bien un lieu où l’on vit et où l’on guérit.

Chaque année, les actions mises en place sont financées avec l’aide de partenaires extérieurs : la Direction Régionale des Affaires Culturelles et l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Provence Alpes Côte d’Azur, la Ville de Nice, le Conseil Général et maintenant la Fondation d’entreprise MACSF.

La Fondation d’entreprise MACSF

« Améliorer la communication entre les professionnels de santé et les patients », tel est le credo de la Fondation MACSF (Mutuelle d’Assurance Santé en France). Sa politique de mécénat lui permet ainsi de participer à l’amélioration de la compréhension réciproque des besoins et attentes de chacun.

C’est en 2001, lors d’un sondage IPSOS, que le manque de pédagogie des professions soignantes a été mis en exergue. En effet, si la grande majorité des soignants sont perçus à plus de 95% comme « sympathiques », « compétents », « rassurants » et « disponibles », l’amélioration de la communication apparaît comme nécessaire aux yeux de tous.

C’est pourquoi, la Fondation MACSF s’est fixé pour objectif d’apporter un soutien financier et/ou logistique à des projets individuels ou collectifs, portés par des professionnels de santé, des associations ou des patients qui « contribuent à une meilleure qualité des relations entre les professions soignantes, leurs malades et la société ». Parce que le projet d’interventions musicales mené au CHU de Nice et coordonné par l’association Musique et Santé répond à cet objectif, la Fondation d’entreprise MACSF a choisi de nous soutenir.

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.