Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Parlons « douleur » aux sénateurs et députés

A l'occasion de la 1ère journée mondiale contre la douleur, puis lors de la proposition de loi relative aux droits des malades et à la fin de vie, le Docteur Estebe, anesthésiste algologue responsable de l'unité consultation douleur au CHU de Rennes, est intervenu à l'Assemblée nationale et au Sénat pour faire le point sur le traitement de la douleur.

L’occasion de rappeler que la prise en charge de la douleur entre dans un mécanisme d’assurance qualité, que des progrès thérapeutiques existent et peuvent être réalisés. Cependant, l’organisation de l’activité «douleur» requiert des moyens en équipements et ressources.
Actuellement les professionnels tendent à associer soins palliatifs et prise en charge de la douleur afin d’en accroître l’efficience.

Au CHU de Rennes, la consultation douleur a couvert ses portes il y a quatre ans et reçoit aujourd’hui plus de 2 500 consultants. Un diplôme universitaire douleur a été mis en place au même moment. Il a été complété en 2004 par une capacité de la douleur, première capacité du genre initiée par et en Bretagne. Cette capacité sera remplacée d’ici deux à trois ans par un DESC.

Recherche
Si le CHU et la faculté de médecine de Rennes pensent formation et enseignement, ils n’oublient pas pour autant la recherche. Une unité de laboratoire, la seconde au monde après Boston, a vu le jour à Rennes. Elle est axée sur «l’optimisation biopharmaceutique par modulation des passages transmembranaires».

Des projets prennent la forme de labellisation de la consultation douleur au CHU de Rennes, de naissance d’un réseau Bretagne douleur à vocation inter et intra hospitalière mais aussi régionale, sans oublier la participation à la journée mondiale contre la douleur en octobre prochain.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.