Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pièces jaunes : Bernadette Chirac et Christian Karembeu en visite au CHU de Besançon

Bernadette Chirac et Christian Karembeu en campagne pour les Pièces JaunesA l'occasion de la 22e édition de l'opération Pièces Jaunes, le CHRU de Besançon et l'association La Maison des parents de Franche-Comté accueillent Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et Christian Karembeu, parrain de l'opération Pièces Jaunes, mardi 25 janvier 2011 pour une visite à l'hôpital Saint-Jacques.

Depuis 1994, le CHRU de Besançon a bénéficié de 41 subventions Pièces Jaunes pour améliorer la vie quotidienne des enfants et des adolescents hospitalisés, pour un montant total de 807 636 euros.

A l’occasion de la 22e édition de l’opération Pièces Jaunes, le CHRU de Besançon et l’association La Maison des parents de Franche-Comté accueillent Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et Christian Karembeu, parrain de l’opération Pièces Jaunes, mardi 25 janvier 2011 pour une visite à l’hôpital Saint-Jacques.

Bernadette Chirac et Christian Karembeu en campagne pour les Pièces Jaunescrédit : agence Oblique / Julien Cresp

Au programme de cette journée de fête : l’accueil en chanson des personnalités, la visite de la Maison des parents. Les progrès en matière d’accueil et de confort réalisés grâce aux Pièces Jaunes seront commentés par les équipes et les principaux bénéficiaires : les enfants et leurs parents. De nombreuses animations rythmeront la visite : chorales, clowns, atelier de maquillage.
Autre temps fort de la journée : le personnel de l’hôpital et les jeunes du collège des Rousses seront invités à déposer les pièces récoltées durant la campagne Pièces Jaunes aux agents de la Poste présents pour l’occasion.
Un goûter convivial sera ensuite organisé grâce à la collaboration des boulangers, dans la grande salle à manger de la Maison des parents.

Depuis 1994, le CHRU de Besançon a bénéficié de 41 subventions Pièces Jaunes pour améliorer la vie quotidienne des enfants et des adolescents hospitalisés, pour un montant total de 807 636 euros.
Parmi les nombreux projets soutenus :
– l’acquisition de téléviseurs et lecteurs DVD, de jeux, d’ordinateurs portables pour les chambres des enfants, afin d’aider les enfants à lutter contre l’ennui et l’isolement ;
– la création ou l’aménagement d’espaces chaleureux (salon de détente, salles de jeux) pour améliorer l’accueil des patients et de leur famille ;
– La création en 2001 de la Maison des parents de Franche-Comté ; puis, dans le prolongement de celle-ci, le soutien à la Maison des familles qui verra le jour sur le site de l’hôpital Jean Minjoz lorsque les deux sites hospitaliers seront réunis.

A souligner : chaque année depuis 1994 l’opération Pièces Jaunes soutient un projet particulièrement emblématique mené par l’association Semons l’Espoir. Une quinzaine d’enfants en rémission sont emmenés à Chamonix avec un objectif, gravir le Mont-Blanc ou les pics autour de ce sommet. L’ascension permet aux adolescents de gagner une bataille contre la maladie et de reprendre confiance en eux. « Garder le sourire, continuer à jouer, à apprendre et à vivre » tels sont les enjeux de ces projets réalisés au CHRU de Besançon grâce à Pièces jaunes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.