Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Prévention de la prééclampsie et biomédicaments : deux recherches soutenues par le FEDER

Le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER)* finance une étude clinique tourangelle dédiée à la prévention de la prééclampsie au cours de la grossesse**. Cet essai multicentrique national de grande envergure inclura plus de 4 970 patientes. Coordonné par le Pr Franck Perrotin, chef du service d’Obstétrique du CHRU, ce projet a été sélectionné dans le cadre du Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) national 2008 lancé par le Ministère de la Santé. Il s’agit de tester l’efficacité de l’aspirine à faible dose administrée à un terme précoce chez des patientes ayant une première grossesse et sélectionnées comme «à risque», pour prévenir la survenue d’une prééclampsie. . Les résultats sont attendus par la communauté scientifique internationale.

Le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER)* finance une étude clinique tourangelle dédiée à la prévention de la prééclampsie au cours de la grossesse**. Cet essai multicentrique national de grande envergure inclura plus de 4 970 patientes. Coordonné par le Pr Franck Perrotin, chef du service d’Obstétrique du CHRU, ce projet a été sélectionné dans le cadre du Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) national 2008 lancé par le Ministère de la Santé. Il s’agit de tester l’efficacité de l’aspirine à faible dose administrée à un terme précoce chez des patientes ayant une première grossesse et sélectionnées comme «à risque», pour prévenir la survenue d’une prééclampsie. . Les résultats sont attendus par la communauté scientifique internationale.
La prééclampsie ou hypertension artérielle est une pathologie grave pour la mère (seconde cause de mortalité maternelle) à l’origine de conséquences parfois lourdes sur la santé ultérieure de la patiente. Sur le plan néonatal, elle est à l’origine d’un risque de mortalité ou de handicaps majeurs du fait de la prématurité induite et du retard de croissance néonatal souvent associé. Le cofinancement du FEDER apporté sur le projet PERASTUN, et qui porte en particulier sur la fabrication des lots de placebo, va permettre la mise en place de l’étude d’ici le début de l’année 2012. Des retombées significatives sont espérées sur le plan clinique.
En mars 2011, le FEDER avait déjà appuyé les activités de recherche du Centre pilote de suivi biologique des anticorps thérapeutiques (CEPIBAC) dirigé par le Pr Gilles Paintaud, responsable d’unité au laboratoire de Pharmacologie-Toxicologie au CHRU de Tours. Le CEPIBAC est une plateforme unique en France qui exerce à la fois une activité d’aide au suivi des patients traités et une activité de recherche clinique, académique et industrielle. Il initie des projets de recherche sur les anticorps thérapeutiques et assure le suivi biologique. Les résultats de ses travaux permettent de mieux connaître les sources de variabilité de réponse aux anticorps thérapeutiques : facteurs génétiques, facteurs liés à la maladie et à sa gravité, rôle des médicaments associés.
Les anticorps thérapeutiques sont des biomédicaments qui ont révolutionné le traitement d’un nombre croissant de patients souffrant de maladies souvent lourdes et invalidantes (cancer du sein, cancer du côlon, cancer du poumon, lymphome et certaines leucémies, infarctus du myocarde, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, psoriasis sévère, sclérose en plaques…). Cependant leur coût demeure élevé et les réponses thérapeutiques sont variables selon les patients avec, parfois, des effets indésirables.
Le CEPIBAC intervient en interface étroite avec le Laboratoire d’excellence (LABEX) « MAbImprove » retenu lors de la campagne Investissement d’avenir 2010, et dont la coordination scientifique est assurée par Monsieur le Pr Hervé Watier, chef de service du laboratoire d’Immunologie au CHRU. Ce laboratoire génère des connaissances pharmacologiques nouvelles sur les anticorps thérapeutiques, et les transforme en savoir-faire et innovations technologiques. Il a également pour mission de dynamiser la recherche dans le secteur des anticorps thérapeutiques, domaine dans lequel la France accuse un retard biotechnologique et industriel important. Le projet tourangeau est le seul LABEX retenu sur le plan de l’interrégion Grand Ouest.
Les fonds apportés par le FEDER sont un soutien considérable de l’activité du CEPIBAC puisqu’ils correspondent au financement sur 3 ans de deux postes de technicien de laboratoire et d’un poste de technicien d’étude clinique au sein de la structure.
_____
* Programme FEDER 2007-2013 – Axe 1 : Soutenir la recherche, l’innovation et le développement des entreprises / Mesure 11 : Soutenir les filières régionales d’excellence de la recherche).
**«Prévention de la pré-éclampsie et du retard de croissance intra utérin par l’aspirine à faible dose chez les primipares ayant des notch utérins bilatéraux au premier trimestre»

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.