Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sinusite chronique : une technique innovante pour rétablir le drainage des sinus

Pour venir à bout de certaines formes de sinusite chronique, Nantes adopte la sinuplastie par ballonnet, un traitement innovant, efficace et peu invasif qui évite une chirurgie parfois très lourde.

Pour venir à bout de certaines formes de sinusite chronique, Nantes adopte la sinuplastie par ballonnet, un traitement innovant, efficace et peu invasif qui évite une chirurgie parfois très lourde.
Une technique innovante dans l’Ouest
Nouveau en France, le procédé consiste à élargir le canal de drainage des sinus à l’aide d’un cathéter à ballonnet pouvant se gonfler à haute pression, un peu comme dans les artères du cœur pour les déboucher. L’écoulement normal des sinus est alors rétabli. Ce traitement peu invasif ne provoque pas de saignements. L’intervention dure de 20 à 60 minutes et se réalise en une fois sous anesthésie générale ou sédation consciente. Les patients peuvent rentrer chez eux le jour même. Le CHU de Nantes et plus particulièrement le professeur Olivier Malard (ORL) développe cette technique depuis mi-2011.  
 
La sinusite chronique et ses traitements
Cette maladie désigne une inflammation des muqueuses qui recouvrent l’intérieur des sinus. Il y a deux types de sinusite : aigüe et chronique plus prolongée. Elle peut être due aux allergies. Les personnes souffrant de cette maladie ressentent des douleurs et des sensations de pression ; elle peut occasionner des infections récidivantes. Jusqu’à présent les seuls traitements possibles étaient les médicaments et la chirurgie.
La sinuplastie par ballonnet apparaît alors comme une véritable innovation car elle permet d’éviter une opération chirurgicale, améliore la qualité de vie des patients et réduit les symptômes de la maladie. 
 
La sinuplastie par ballonnet en France et à Nantes 
Originaire des États-Unis, cette technique est encore peu développée en France. Seules 150 interventions ont été réalisées à ce jour. Pour sa part, le CHU de Nantes en a réalisé 11 depuis le printemps 2011. Et les premiers résultats sont encourageants : pas de vrai échec constaté pour cette maladie réputée complexe et difficile à traiter.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.