Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Strasbourg et l’association AGIR en mission à l’Hôpital régional de Labé (Guinée)

Recenser les besoins et les priorités de l’Hôpital régional de Labé en République de Guinée est la première étape d'une mission internationale assurée par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) en partenariat avec l'association AGIR (Association Générale des Intervenants Retraités). Une coopération initiée à la demande du ministère de la Santé français.

Recenser les besoins et les priorités de l’Hôpital régional de Labé en République de Guinée est la première étape d’une mission internationale assurée par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) en partenariat avec l’association AGIR (Association Générale des Intervenants Retraités). Une coopération initiée à la demande du ministère de la Santé français.
L’hôpital régional de Labé est l’hôpital de référence d’un territoire qui compte environ 1 500 000 habitants. D’une capacité de 110 lits de médecine, chirurgie, pédiatrie et maternité, l’établissement emploie une vingtaine de médecins-cadres et une soixantaine de paramédicaux. En plus des maladies infectieuses transmissibles telles le paludisme, la tuberculose ou le SIDA, les nombreuses maladies tropicales, les traumatismes et notamment les accidents de la voie publique en nette augmentation, l’hôpital est aussi confronté à l’émergence des maladies chroniques telles le diabète ou l’hypertension artérielle.
Distingué en 2011 par le gouvernement comme étant le meilleur hôpital public de Guinée, l’Hôpital régional de Labé doit cependant relever des défis cruciaux comme l’aménagement de ses infrastructures et leur maintenance afin d’assurer l’approvisionnement régulier en eau et en électricité, d’améliorer l’hygiène.
Une 2ème mission médicale (anesthésie, chirurgie générale et orthopédique, échographie) s’est déroulée fin octobre 2013. 4 praticiens des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ont dispensé des formations, des ateliers, des consultations, des actes diagnostiques et des interventions chirurgicales sous forme de compagnonnage. Ces interventions ont eu  impact très positif sur les équipes et auprès des populations.
Une nouvelle mission technique de deux ingénieurs électriciens (HUS et Electriciens sans frontières) s’est déroulé au printemps pour préciser les besoins en énergie (électricité, solaire, adduction d’eau). A cet effet, un container sera affrété au départ des HUS avec du matériel technique et médical de base.
D’autres missions (maintenance, hygiène, médicales…) sont programmées en 2014. Les acteurs cherchent à prolonger et pérenniser ce soutien par de nouvelles sources de financement tant sont grands les besoins des patients et les motivations du personnel.
La Guinée, située entre la Guinée-Bissau, le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone, est, malgré ses énormes ressources potentielles, un des pays les plus pauvres d’Afrique. Ce n’est qu’en 2010 qu’une transition démocratique s’engage, au sortir d’une succession de régimes autocratiques. Des élections législatives ont eu lieu en septembre 2013, avec des résultats contestés.
La ville de Labé se situe en Moyenne-Guinée à 370 km au nord-est de Conakry, entre 7 et 10h de voiture. C’est la capitale du Fouta-Djalon, ancien Etat islamique à prédominance Peuhle. Cette région est également appelée le "château d’eau d’Afrique occidentale", source des principaux fleuves d’Afrique de l’Ouest.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.