Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

230 Ferrari, 18 000 spectateurs et 170 000 euros contre le cancer !

Quand la passion devient don : 18 000 spectateurs sont venus admirer les plus belles voitures de course du monde lors de la 11ème édition de Sport et collection qui s'est déroulée les 4 et 5 juin sur le circuit du Val de Vienne. Leur générosité a permis de collecter 170 000 euros pour lutter contre le cancer (près d'un tiers de plus qu'en 2004).

Quand la passion devient don : 18 000 spectateurs sont venus admirer les plus belles voitures de course du monde lors de la 11ème édition de Sport et collection qui s’est déroulée les 4 et 5 juin sur le circuit du Val de Vienne. Leur générosité a permis de collecter 170 000 euros pour lutter contre le cancer (près d’un tiers de plus qu’en 2004).

Un programme exceptionnel a enthousiasmé les tribunes. Ferrari était à l’honneur avec la démonstration des quatre F1 Ferrari de Corse Clienti, la présence du service compétition clients F1 de l’usine Ferrari et le défilé de 230 modèles de la marque dont les nouvelles F430, trois Enzo, et d’exceptionnels modèles historiques de compétition, comme la mythique 250 GTO 1962 ou la 121 LM de 1955. Outre le fabuleux plateau « Le Mans », les Bugatti et autres Avant Guerre ont fait le spectacle tout comme les dernières GT et « Supercars », dont les fameuses Mercedes Mc Laren SLR et Porsche Carrera GT.

Le 30 juin, les organisateurs : Jean Pierre Doury, Président de l’association Sport et Collection, et Joël Clisson, Président du Rotary Club Civray sud Vienne étaient heureux de remettre, en présence d’Alain Fouché, Président du Conseil Général de la Vienne, un don de 170 000 euros au Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers pour la recherche contre le cancer. L’établissement était représenté par, Jean-Pierre Dewitte, Directeur général, le Professeur François Guilhot, chef du service d’Oncologie hématologique et thérapie cellulaire, le Professeur Alain Daban, chef du service d’Oncologie radiothérapique, et le Professeur Jean-Marc Tourani, chef du service d’Oncologie médicale.

Les organisateurs ont tenu à remercier le public et l’ensemble de leurs partenaires, fidèles et solidaires. Grâce à eux, 830 000 euros ont été récoltés depuis la première édition de 1995 (120 000 euros en 2004).

Les sommes réunies financeront l’acquisition d’un équipement estimé à 120 000 euros capable d’analyser simultanément l’expression de 150 gènes. Les chercheurs pourront ainsi poursuivre leurs travaux sur les marqueurs moléculaires des tumeurs solides (prostate, thyroïde, gliome). Ces études feront progresser la connaissance dans le domaine de l’évaluation du pronostic des cancers, dans l’analyse et le suivi de l’efficacité des traitements.

Une autre partie du don sera affectée à l’emploi d’un technicien chargé du fonctionnement de la tumorothèque, base essentielle pour le Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers de sa participation aux travaux du Cancéropôle Grand-Ouest.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”