Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

3e journée de championnat de Ligue 1 : Tous supporters des soignants !

À l’occasion de la 3e journée du championnat de Ligue 1, du 11 au 14 septembre 2020, l’ensemble du football professionnel affichent sa solidarité envers les personnels soignants mobilisés tout au long de la crise sanitaire.

À l’occasion de la 3e journée du championnat de Ligue 1, du 11 au 14 septembre 2020, l’ensemble du football professionnel affichent sa solidarité envers les personnels soignants mobilisés tout au long de la crise sanitaire.

A l’heure où la lutte contre la pandémie se poursuit, la 3e journée de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT sera l’occasion de mobiliser l’ensemble du football professionnel pour rendre hommage à tous les personnels soignants.
Dans les stades, une minute d’applaudissements sera orchestrée à l’issue du protocole. Tous les supporters présents seront invités à s’associer à cet hommage. Les capitaines se verrons proposer de porter un brassard «Supporter des soignants», ainsi que les coachs, présidents des clubs, arbitres, délégués et personnels officiels des matchs.
La Ligue de football professionnel (LFP) et les clubs professionnels relaieront sur leurs réseaux sociaux, sites internet et dans les stades un clip vidéo, avec des messages de remerciement des joueurs, et des visuels autour du thème «Supporter des soignants».
Voir la vidéo: Supporter des soignants 

Les clubs de football solidaires des hospitaliers

« Cette journée dédiée symbolise les liens étroits entre les clubs de football professionnel et le monde hospitalier, a souligné Nathalie Boy de la Tour, présidente de la Ligue de football professionnel. Tout au long de la saison, les clubs œuvrent dans leurs territoires respectifs auprès de leurs établissements hospitaliers. Au niveau national, le partenariat initié avec la Fédération hospitalière de France a permis à la LFP de lancer un programme innovant et qui correspond aux attentes de nombreuses unités pédiatriques».
Lors de la saison 2019-2020, 90% des clubs de football professionnel collaboraient déjà avec les centres hospitaliers de leur territoire en multipliant des actions nombreuses et fréquentes tout au long de l’année: visites des joueurs, collecte de jouets, don financier, création de blouses à partir de maillot, financement de robots permettant la téléprésence d’enfants malades au stade.

Plus de 3 millions d’euros déjà récoltés

Face à la pandémie du COVID-19, les clubs de Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 BKT ont fait preuve de solidarité en multipliant les initiatives de manière innovante et proche des besoins du terrain. Au plus près de leurs territoires, les clubs se sont adaptés par des dons financiers, des dons alimentaires, la mise à disposition de leurs infrastructures, des dons de tablettes, de masques, de blouses de protection. Depuis le début de la pandémie, les clubs ont également permis le relais des messages de prévention sur leurs puissantes plateformes digitales et leurs réseaux sociaux
Au total, les clubs professionnels ont collecté plus de 3 millions d’euros en faveur des personnels soignants et des personnes en situation de précarité. Toutes ces actions ont été complétées par de nombreuses initiatives solidaires portées par les joueurs, les entraîneurs, les supporters et les instances du football.
«A titre personnel, je suis particulièrement fière de clore mon mandat sur cette opération dédiée aux personnels soignants, s’est félicitée la présidente de la LFP. En quatre ans, la LFP a initié une stratégie RSE qui j’en suis certaine constituera un héritage incontournable pour mon successeur. Le football est le sport le plus populaire qui rassemble, transcende les différences et irrigue la vie sociale de tout le territoire français. Nous devons utiliser ces atouts uniques pour agir en faveur d’une société plus responsable».
Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France a quant à lui remercié chaleureusement la LFP «pour ce partenariat qui remporte un immense succès auprès des unités pédiatriques de nos hôpitaux publics permettant d’améliorer de façon très concrète les conditions d’accueil des enfants hospitalisés en facilitant la présence des parents, notamment la nuit, à leur côté.»

Pour rappel, cette journée «Supporter des Soignants» s’inscrit également dans l’opération «1 but et au lit!» lancée en août 2019 et reconduite cette saison par la LFP. Le principe est simple et unique à l’échelle du sport français: pour chaque but marqué en Ligue 1 Uber Eats et en Ligue 2 BKT, 100€ sont versés pour financer des lits d’accompagnants dans les unités pédiatriques des hôpitaux publics du réseau de la Fédération hospitalière de France, permettant ainsi aux parents de rester dans de bonnes conditions auprès de leur enfant pendant la durée de l’hospitalisation. En récoltant 132.500 € la saison dernière, ce programme a permis de financer 167 lits d’accompagnants dans 20 unités pédiatriques des hôpitaux publics réparties en France.
Betty Mamane

A lire aussi Lancement de la 2e saison du programme "1 but et au lit !"

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.