Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

4 laboratoires unis dans la recherche contre le cancer

Créé en septembre 2003, le Groupement d'Intérêt Scientifique appelé GIENSAT - Groupe Interdisciplinaire d'Etude de Nouvelles Stratégies Anti-Tumorales - a pour mission de découvrir de nouveaux traitements du cancer à partir des produits d'origine marine.

Cancer : la recherche sous-marine du Gis-GIENSAT

Créé en septembre 2003, le Groupement d’Intérêt Scientifique appelé GIENSAT – Groupe Interdisciplinaire d’Etude de Nouvelles Stratégies Anti-Tumorales – a pour mission de découvrir de nouveaux traitements du cancer à partir des produits d’origine marine.

Les quatre laboratoires qui composent le Gis-GIENSAT ont décidé d’unir leurs efforts pour trouver la molécule qui stimulera notre système immunitaire contre les cellules cancéreuses. Cette molécule se trouve peut-être au fond de l’océan où les chercheurs ont identifié des polysaccharides contenues dans les sécrétions de bactéries vivant entre 2 000 et 4 000 m de profondeur.

Les faunes océaniques : des milieux à explorer pour les biotechnologies
Les biotechnologies n’ont étudié que 2 à 3 % sur les quelques 500 000 espèces que recèle l’Océan. Les travaux sur les polysaccharides s’inscrivent dans les axes prioritaires de recherche du futur cancéropôle du grand Ouest à savoir « l’activité anticancéreuse des produits d’origine marine ».

Un mariage entre chimie et biotechnologie
Le CHU de Brest est présent à travers deux de ses laboratoires – thérapie cellulaire de l’Institut de cancérologie et d’hématologie et laboratoire d’anatomie-pathologique – auxquels se sont associés les laboratoires de biotechnologie des molécules marines d’IFREMER et celui de chimie et biologie des substances naturelles de la faculté des sciences de l’Université de Bretagne Occidentale, soit au total une équipe de 19 personnes. Les chimistes apportent de nouvelles combinaisons de molécules et IFREMER de nouveaux produits anti-tumoraux.

Les travaux récents sur les fucanes (molécules issues des algues) ont révélé une activité anti-tumorale importante, mais les premiers résultats d’études in vivo nécessitent un travail complémentaire pour confirmer ces résultats.

L’instigateur du projet est le Pr Christian BERTHOU, chef du service d’hématologie du CHU de Brest, responsable du laboratoire de thérapie cellulaire et Président de ce nouveau groupement.
Deux partenaires industriels ont rejoint le Gis-GIENSAT : le laboratoire Roche et la société MAT (Monoclonal Antibody Technology)

Une recherche qui allie prudence et espoir
Une autre approche utilisée dans ce programme est l’utilisation des protéines tueuses des lymphocytes cytotoxiques. Ce travail impose l’isolement du gène de la protéine tueuse, le clonage et la production de la protéine recombinante correspondante. Les premiers tests cliniques sont prévus dans cinq à dix ans.
Prochain rendez-vous dans un an
En septembre 2004, le Gis-GIENSAT organisera à l’IFREMER un congrès sur l’activité anticancéreuse des produits d’origine marine.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.