Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

5 octobre : une soirée en faveur de la recherche contre la SLA et les neuropathies périphériques rares

Le 9 juillet dernier, l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et des équipes de recherche limougeaudes signaient la 1ère convention de partenariat en France. Le vendredi 5 octobre, l’ICM et ces mêmes équipes hospitalo-universitaires organisent une soirée caritative exceptionnelle pour soutenir la recherche dans le domaine de la Sclérose Latérale Amyotrophique (maladie de Charcot) et les neuropathies périphériques rares.

Le 9 juillet dernier, l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et des équipes de recherche limougeaudes signaient la 1ère convention de partenariat en France. Le vendredi 5 octobre, l’ICM et ces mêmes équipes hospitalo-universitaires organisent une soirée caritative exceptionnelle pour  soutenir la recherche dans le domaine de la Sclérose Latérale Amyotrophique (maladie de Charcot) et les neuropathies périphériques rares.
Depuis leur labellisation ICM, les équipes hospitalo-universitaires limougeaudes des Pr Pierre Marie Preux et du Pr Couratier pour les recherches dans le domaine de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), et celle du Pr Benoit Funalot pour les travaux relatifs aux neuropathies périphériques rares, bénéficient des synergies de travail avec les équipes du Pr. Meininger et du Dr. Salachas à la Pitié-Salpêtrière et d’un accès à l’ICM et à son plateau technique.
A présent, l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière et les équipes de recherche du CHU s’adressent aux donateurs. Un événement est ainsi organisé le 5 octobre à Limoges pour inviter les collectivités, les particuliers, les acteurs du monde économique et les associations à rejoindre cette mobilisation solidaire pour soutenir la recherche et ce projet d’excellence.
Le Crédit agricole du centre ouest, mécène de l’évènement, accueillera dans l’auditorium de son siège régional, boulevard de Vanteaux, une soirée caritative à laquelle seront conviés les participants ayant réalisé un don dans le cadre de la campagne de levée de fonds. L’événement démarrera à 18h30, en présence des chercheurs de l’ICM, du CHU de Limoges et de l’Université de Limoges acteurs du projet de recherche d’excellence sur la SLA. Un rappel des perspectives de ce projet et des espoirs des patients et de leurs proches auxquels la recherche ambitionne de répondre, précèdera un concert de jazz manouche et un cocktail, propices à des échanges sur cet enjeu de santé publique.
Pour rappel,  les maladies neurologiques et psychiatriques touchent déjà 1 personne sur 8, et ce chiffre devrait considérablement augmenter avec le vieillissement de la population. Si aujourd’hui la médecine soulage, elle devra demain, prévenir, guérir et réparer.
Le 5 octobre sera donc une date clé de l’agenda des actions régionales déjà lancées par le Pr Gérard Saillant, Président de l’ICM, Jean-Claude Boisdevésy, son Délégué Régional, et Michel Bernardaud, Ambassadeur de l’ICM en Limousin.
Les organisateurs espèrent réunir 150 à 200 personnes. Pour plus de renseignements sur la soirée caritative et l’ICM : Jean Claude Boisdevésy, Délégué Régional ICM, 06 07 75 17 06 ou jcb.partenaires@wanadoo.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”