Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ados : 1ère pierre du centre de consultation pluridisciplinaire

Madame Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, a posé la première pierre du Centre de consultations pluridisciplinaires pour adolescents et inaugure le service d'accueil et des urgences pédiatriques au CHU de Rouen, jeudi 21 avril.

Madame Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, a posé la première pierre du Centre de consultations pluridisciplinaires pour adolescents et inaugure le service d’accueil et des urgences pédiatriques au CHU de Rouen, jeudi 21 avril.

Dans le cadre de sa mission d’amélioration de la qualité de vie des enfants et des adolescents hospitalisés, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France soutient depuis 1990, grâce à l’opération Pièces jaunes, les projets conçus et réalisés par les équipes soignantes et médicales des services pédiatriques français.

Après la réalisation de la Maison de Solenn, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France poursuit son action en faveur de l’adolescence en souffrance. Le projet de Centre de consultations pluridisciplinaires pour adolescents a bénéficié d’une subvention de 400 000 euros attribuée par la Fondation grâce à l’opération « Pièces jaunes ».

Le Centre de consultations pluridisciplinaires (gynécologie, dermatologie, diététique….) sera aménagé pour les adolescents en souffrance (dépression, troubles du comportement alimentaire, tentative de suicide…). Cette unité de consultations sera un lieu de préparation à l’hospitalisation (si nécessaire), de suivi post-hospitalisation, d’information et de prévention sur les comportements à risque.
Le bâtiment, situé en rez-de-chaussée, sera composé de bureaux de consultations pour les médecins, psychologues et assistante sociale, de deux salles d’activités, d’un bureau d’accueil, d’un espace repas, de deux salles d’attente et d’une salle d’informations et de documentations.

Inauguration du service d’accueil et des urgences pédiatriques

Dans le cadre de son action pour améliorer l’accueil et le confort dans les services pédiatriques et grâce à l’opération « Pièces jaunes 2000 », la Fondation a subventionné pour un montant de 152 450 euros l’extension et la modernisation du service d’accueil et des urgences pédiatriques. Mme Bernadette Chirac a posé la première pierre du service des urgences pédiatriques le 12 février 2003.

Situé dans un espace ouvert, l’accueil du service des urgences pédiatriques de l’hôpital Charles Nicolle ne bénéficiait pas des meilleures conditions pour recevoir et suivre les cent-dix enfants reçus chaque jour. Le personnel hospitalier déplorait le manque d’intimité et l’absence de confidentialité.
Les travaux entrepris ont permis de doubler la surface des urgences et ainsi d’accroître le bien-être des enfants et de leurs familles et d’améliorer les conditions de travail des équipes médicales et soignantes. Deux salles d’accueil fermées afin d’assurer une plus grande discrétion et deux salles d’attente (une pour les urgences chirurgicales, l’autre pour celles de médecine) ont vu le jour. Dix boxes polyvalents supplémentaires (chirurgie et médecine) ont été créés. Une nouvelle salle de plâtres, une salle de soins septiques, une salle de sutures, une salle de pansements, des équipements de toilettes adaptés à la taille des enfants et une salle de bains ont également été aménagés.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.