Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ados : les bienfaits de l’activité physique démontrés par les chercheurs lillois

L’activité physique a-t-elle un impact sur les capacités d’attention chez les enfants et les adolescents ? Les chercheurs lillois* ont répondu à cette question en menant une étude auprès de 273 jeunes. Test à l’appui, ils confirment qu’un enfant qui pratique une heure d’activité physique par jour aura une capacité accrue d’attention à l’école par rapport à d’autres enfants plus sédentaires

L’activité physique a-t-elle un impact sur les capacités d’attention chez les enfants et les adolescents ? Les chercheurs lillois* ont répondu à cette question en menant une étude auprès de 273 jeunes. Test à l’appui, ils confirment qu’un enfant qui pratique une heure d’activité physique par jour aura une capacité accrue d’attention à l’école par rapport à d’autres enfants plus sédentaires.
« Des enfants plus attentifs et concentrés à l’école grâce à une heure d’activité physique modérée à intense par jour ». Telle est l’hypothèse que vient de confirmer HELENA (Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescence). Cette étude épidémiologique d’envergure européenne a notamment cherché à identifier le rôle joué de l’activité physique dans la capacité d’attention d’un enfant. Les chercheurs ont comparé les résultats d’attention entre les adolescents les plus actifs et les plus sédentaires. Menée en 2006 et 2007, l’étude a porté sur une cohorte de 273 adolescents, âgés de 12 à 17 ans. Les jeunes ont dût remplir un test de l’attention appelé « d2 ». Développé, à l’origine, pour l’évaluation de l’aptitude à la conduite, le d2 est devenu l’un des tests de référence en matière de mesure de l’attention à travers le monde. Ce test de référence consiste à barrer les lettres « d » accompagnées de deux traits (d’où le nom de « d2 ») au milieu d’éléments perturbateurs. Cette épreuve ne dépend pas de l’intelligence de la personne testée mais de son aptitude à discerner les détails.
Financée par des crédits européens, l’étude vient d’être publiée* récemment dans The Journal of Pediatrics**
La sédentarité : un problème de santé publique
L’activité physique joue un rôle essentiel par rapport à la santé, au bien -être et à la qualité de vie de tous, et elle est particulièrement importante pour les enfants et les jeunes. Les habitudes formées tôt sont souvent prises pour la vie. Il a été montré que l’activité physique est bénéfique à tout âge et aide les enfants notamment à fortifier leur cœur et leurs poumons pour les maintenir en bonne santé ; conserver un poids de santé ; réduire leur risque de souffrir de problèmes de santé.
Comment encourager ses enfants à pratiquer une activité physique ?
En choisissant des activités adaptées à l’âge de ses enfants et à leur stade de développement. En leur laissant beaucoup de temps pour participer à des activités structurées comme les sports organisés et à des activités non structurées comme jouer au parc.
Et ne pas oublier que les parents donnent l’exemple. C’est en les suivant que les enfants apprennent les plaisirs d’une vie active saine. Les équipes recommandent de pratiquer des activités physiques régulières en famille et mangez sainement. Plus facile lorsque ces habitudes font partie de la routine quotidienne.
* Equipe du Pr. Frédéric GOTTRAND Modulation nutritionnelle de l’inflammation et de l’Infection,
(CHRU de Lille, Université de Lille, INSERM U995 )
** Vanhelst J, Béghin L., Duhamel A., Manios Y., Molnar D., De Henauw S., Moreno L., Ortega Francisco B, Sjostrom M., Widhalm K., Gottrand F. Physical activity is associated with attention capacity in adolescents. The Journal of Pediatrics,

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.