Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Angers veille sur le coeur des cosmonautes

Auteur /Etablissement :
A sa manière, le CHU d'Angers participe à la conquête spatiale en étudiant le système cardio-vasculaire des cosmonautes dans le cadre d'une coopération franco-russe : Depuis 2 ans l'établissement angevin co-anime, avec l'agence spatiale russe et le CNES un programme de recherche clinique et scientifique. Il s'agit de mettre au point un appareillage médical ("cardiomed") surveillant le système cardio-vasculaire des cosmonautes qui embarqueront à partir de l'année prochaine à bord de la station spatiale internationale.

A sa manière, le CHU d’Angers participe à la conquête spatiale en étudiant le système cardio-vasculaire des cosmonautes dans le cadre d’une coopération franco-russe : Depuis 2 ans l’établissement angevin co-anime, avec l’agence spatiale russe et le CNES un programme de recherche clinique et scientifique. Il s’agit de mettre au point un appareillage médical (« cardiomed ») surveillant le système cardio-vasculaire des cosmonautes qui embarqueront à partir de l’année prochaine à bord de la station spatiale internationale.

Le Docteur Marc-Antoine Custaud, du CHU d’Angers, reçoit cette semaine ses collègues russes pour une phase de test de cardiomed, système qui en est à ses derniers stades de développement. Ainsi pendant 5 jours, médecins et ingénieurs des 2 pays vont-ils réaliser une première série de tests avant de se retrouver en fin d’année, à Moscou, pour les derniers tests avant l’embarquement.

C’est à la fois ce programme de recherche, ses implications tant en médecine spatiale que ‘terrienne » et les modalités de la coopération franco-russe qui a été présenté à l’occasion du point Presse le 8 juin au CHU d’Angers. Le Docteur Custaud, service d’explorations fonctionnelles du CHU, et le Docteur Kotovskaya, de l’institut des problèmes biomédicaux de Moscou, en présence de Guillemette Gauquelin Koch – responsable « des sciences de la vie » au CNES, ont également rappelé les enjeux de la coopération franco-russe.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.