Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Assistance médicale à la procréation : « 10 ans et beaucoup d’enfants ».

Auteur /Etablissement :
Opérationnel depuis plusieurs années, le laboratoire d'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) du CHU de Limoges est véritablement né le 7 avril 1997. C'est en effet à cette date que la commission nationale de médecine et de biologie de la reproduction et du diagnostic prénatal lui délivrait son agrément pour la poursuite de son activité dans le cadre des nouvelles réglementations alors définies. Depuis 10 ans, le laboratoire d'assistance médicale à la procréation du CHU de Limoges a ainsi effectué plusieurs milliers de fécondations in vitro (FIV) avec un taux de réussite notable.

Opérationnel depuis plusieurs années, le laboratoire d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) du CHU de Limoges est véritablement né le 7 avril 1997. C’est en effet à cette date que la commission nationale de médecine et de biologie de la reproduction et du diagnostic prénatal lui délivrait son agrément pour la poursuite de son activité dans le cadre des nouvelles réglementations alors définies. Depuis 10 ans, le laboratoire d’assistance médicale à la procréation du CHU de Limoges a ainsi effectué plusieurs milliers de fécondations in vitro (FIV) avec un taux de réussite notable.

Seul en Limousin à disposer de l’autorisation pour réaliser des FIV, le laboratoire d’AMP du CHU de Limoges est aussi autorisé à pratiquer des fécondations in vitro avec ICSI (Injection Intra cytoplasmique d’un spermatozoïde) depuis 2002.

Enfin, le laboratoire exerce plusieurs missions d’intérêt régional comme la congélation du sperme et du tissu ovarien avant un traitement altérant la fertilité.

Le centre d’assistance médicale à la procréation composé d’un centre clinique et d’un centre biologique réalise aujourd’hui plus de 500 FIV par an ; c’est 4 fois plus qu’en 1997.

Le taux de grossesse évolutive par ponction enregistré par Limoges sur les différents actes est évidemment une satisfaction
– 22,4% pour les FIV « classiques » (moyenne nationale : 18,0% – source agence française de biomédecine)
– 23,8% pour les FIV avec ICSI (moyenne nationale : 19,7% – source agence française de biomédecine)
– 27,3% avec des embryons décongelés (moyenne nationale : 12,6% – source agence française de biomédecine)

Le centre d’assistance médicale à la procréation est situé depuis le début de l’année sur l’hôpital de la mère et de l’enfant. En déménageant de l’hôpital Dupuytren vers ce nouvel établissement, le laboratoire a triplé de taille et bénéficié d’un nouveau poste pour réaliser les FIV avec ICSI, et d’une nouvelle pièce de congélation à l’azote.

Une équipe pluridisciplinaire accueille tous les patients à même d’avoir recours à une AMP (femmes, hommes, couples) de la phase d’exploration et de bilan, à la mise en oeuvre de la technique d’assistance la plus adaptée pour chacun.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.