Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Associer les parents au développement neurosensoriel du très jeune enfant

Le 33ème congrès national de la FISAF -Fédération nationale pour l'Insertion des Personnes Sourdes et des Personnes Aveugles en France -se déroulera à Toulouse les 17, 18 et 19 novembre 2010 et sera consacré au développement de la fonction neurosensorielle du très jeune enfant de moins de 6 ans. Des troubles des fonctions neurocognitives aux dysphasies, des agnosies visuelles et auditives aux déficiences spatio-temporelles (DVS), il existe aujourd'hui un corpus de connaissances nouvelles qui appellent à des pratiques renouvelées. Parmi les évolutions les plus importantes : la reconnaissance de la parole et de l'expérience des familles. Le Dr Alain BEUCHER, membre de son conseil scientifique la FISAF répond aux questions de RESEAU CHU...

Le 33ème congrès national de la FISAF -Fédération nationale pour l’Insertion des Personnes Sourdes et des Personnes Aveugles en France -se déroulera à Toulouse les 17, 18 et 19 novembre 2010 et sera consacré au développement de la fonction neurosensorielle du très jeune enfant de moins de 6 ans. Des troubles des fonctions neurocognitives aux dysphasies, des agnosies visuelles et auditives aux déficiences spatio-temporelles (DVS), il existe aujourd’hui un corpus de connaissances nouvelles qui appellent à des pratiques renouvelées. Parmi les évolutions les plus importantes : la reconnaissance de la parole et de l’expérience des familles. Le Dr Alain BEUCHER, membre de son conseil scientifique la FISAF répond aux questions de RESEAU CHU…

Le niveau d’implication des parents a-t-il évolué ces dernières années ?
Dr Alain BEUCHER : Certaines équipes commencent à tenir compte de l’avis des parents mais il y a encore beaucoup de « chemin » à parcourir ? Lors du congrès de la Fisaf, nous allons souligner l’importance pour les médecins et les soignants d’ « écouter » les parents et tout particulièrement les mères. Nous souhaitons aussi convaincre les équipes de l’intérêt d’impliquer les parents dans l’évaluation du développement sensoriel de leur bébé et de leur jeune enfant à l’aide d’ « échelles » et de tests et dans leur développement global. En effet, les parents qui vivent quotidiennement avec leur enfant ont soif de comprendre, d’être aidé et soutenu ?
Déjà, la grande majorité des équipes d’Unités d’Implants Cochléaires (qui sont, essentiellement, au sein des CHU) associent largement les parents à cette intervention réalisée de plus en plus tôt.

Quelles sont les innovations menées par les équipes hospitalo-universitaires ?
Dr Alain BEUCHER : Le dépistage précoce de la normalité des compétences sensorielles des bébés et des très jeunes enfants – en particulier chez les bébés à risques du fait de leur prématurité, de leur pathologie familiale, anténatale, périnatale ?- se développe et a pour corollaire le diagnostic précoce de ces déficiences. Le dépistage néonatal de la surdité en est un exemple ? Le développement des connaissances des troubles centraux de la fonction visuelle et de la fonction auditive est capital pour comprendre pourquoi un bébé, un très jeune enfant, un enfant plus grand va se comporter comme un malvoyant ou un malentendant alors que les réponses aux tests subjectifs et objectifs ne mettent en évidence ni déficience visuelle ou auditive.

La matinée du jeudi sera consacrée à l’étude de ces troubles neurocognitifs et de leur répercussion sur le développement avec bien souvent une expression plus cognitive ou comportementale que sensorielle.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.