Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec 5 centres labellisés, Dijon fait référence dans les maladies rares

Pour la période 2017-2022, le CHU Dijon Bourgogne a vu reconnaître un haut niveau de compétence de ses Centres de référence maladies rares (CRMR). À l’issue du processus d'évaluation,le CRMR «Anomalies du développement et syndromes malformatifs», labellisé depuis 2006, a été reconduit, sous la direction du Pr Philippe Bonniaud, en tant que site coordonnateur et 4 nouveaux CRMR ont été reconnus en tant que sites constitutifs.

Pour la période 2017-2022, le CHU Dijon Bourgogne a vu reconnaître un haut niveau de compétence de ses Centres de Référence Maladies Rares (CRMR). À l’issue du processus d’évaluation, le CRMR «Anomalies du développement et syndromes malformatifs», labellisé depuis 2006,  a été reconduit, sous la direction du Pr Laurence Faivre, en tant que site coordonnateur et 4 nouveaux CRMR ont été reconnus en tant que sites constitutifs.
A savoir: "Maladies pulmonaires rares de l’adulte", dirigé par le Pr Philippe Bonniaud, "Cytopénies auto-immunes de l’adulte", dirigé par le Pr Bernard Bonnotte, "Déficience intellectuelle de causes rares", dirigé par Pr Christel Thauvin et "Maladies dermatologiques en mosaïque", dirigé par le Pr Pierre Vabres.
3 à 4 millions de personnes en France touchées par une maladie rare
Pour rappel, une maladie est considérée comme rare lorsqu’elle touche moins d’une personne sur 2000 en population générale, soit pour la France, moins de 30 000 personnes atteintes pour une maladie donnée. Il existerait dans le monde environ 8000 maladies rares. Ces dernières concernent 3 à 4 millions de personnes en France et près de 25 millions en Europe.
Les Centres de Référence Maladies Rares (CRMR) sont des structures de recours reconnues pour leur expertise dans la prise en charge des personnes atteintes d’une maladie rare et pour leur engagement dans la recherche et dans la formation. Ils sont labellisés pour 5 ans.
Pour un maillage territorial équitable
L’objectif des CRMR est d’assurer un maillage territorial équitable en assurant une prise en charge diagnostique, thérapeutique et de suivi pour les personnes atteintes d’une maladie rare. Les actions des CRMR sont organisées en étroite collaboration avec leur Filières de Santé Maladies Rares (FSMR) de rattachement et répondent à 5 principales missions: identifier, coordonner et animer leur filière de soins, jouer un rôle d’expertise au niveau national, assurer une prise en charge de recours, participer aux activités de recherche, participer aux activités d’enseignement et de formation.
Le CHU Dijon Bourgogne, qui compte plus de 40 Centres de Compétences Maladies Rares (CCMR), contribue à simplifier l’orientation des personnes malades et à établir une couverture territoriale équitable, anticipant ainsi les priorités du 3ème Plan National Maladies Rares. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.