Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec  »RADIO HOPITAL », le CHU joue la carte jeunes

Depuis janvier 2008, « RADIO HOP' » est diffusée sur le canal 11 des télévisions de l'hôpital avec des émissions 100% rémoises. L'initiative destinée aux enfants et adolescents hospitalisés suscite un bel enthousiasme.

Depuis janvier 2008, « RADIO HOP’ » est diffusée sur le canal 11 des télévisions de l’hôpital avec des émissions 100% rémoises. L’initiative destinée aux enfants et adolescents hospitalisés suscite un bel enthousiasme.

De 15 h 30 à 17 h 30 le mercredi et de 16 h 30 à 17 h 30 le vendredi, « Radio Hôp’»(*) prend l’accent rémois dans le cadre de décrochages locaux assurés grâce à deux passionnés à l’enthousiasme communicatif. Chargé de renforcer les liens entre la pédopsychiatrie et la pédiatrie, Dany Haingue(**), a eu l’idée de transposer en province l’initiative de Radio Hôpital née en novembre 2004 à Paris. Il a été rapidement rejoint par Philippe Decamps, infirmier et thérapeute familial en pédopsychiatrie mais aussi animateur d’un atelier audiovisuel.

C’est ainsi que le 8 janvier dernier, Reims devenait le premier CHU de France à proposer en interne sur le canal 11 de ses téléviseurs « Radio Hôp’ » en présence de Nicoletta, sa marraine. Tout au long de la semaine les programmes mis sur pied au niveau national par l’association « Radio Hôpital » sont retransmis. A Reims, « Radio Hôp’ » a toutefois une spécificité en ayant choisi délibérément de jouer la carte de la jeunesse avec des programmes adaptés lors des décrochages locaux. L’interaction est privilégiée avec les enfants et les adolescents qui peuvent appeler en direct le 99.6.99 (appel gratuit) soit pour choisir un titre qu’ils dédicacent à l’attention d’un proche, soit pour réagir dans les émissions. Plus largement, l’objectif est d’associer dès que l’opportunité se présente un jeune en lui proposant par exemple de faire un reportage, par exemple sur le cirque éducatif, sur un essai en Ferrari par un adolescent à l’occasion du Monte Carlo Historique. Ces deux initiatives ont été filmées et diffusées sur le canal 11.

Une radio qui fédère les enthousiasmes
Outil d’échange, de créativité, de compréhensionà vocation thérapeutique « Radio Hôp’ » crée des liens entre enfants et des adolescents hospitalisés dans différents services de l’hôpital . (En 2006, le CHU de Reims dénombre 52.300 journées d’hospitalisation enfants.) L’orientation pédagogique est aussi possible, les enseignants utilisent ce média pour mettre en valeur le travail des enfants.

D’ores et déjà, la radio a réussi à fédérer bon nombre de soutiens à tous les niveaux : financier, les subventions de l’association Roseau (15.000€), du Crédit Agricole du Nord Est (9.000€), de la CCI de Reims (1.000€) mais aussi d’entreprises variées auxquelles s’ajoutent des initiatives personnelles, sans oublier bien sûr le soutien du CHU, ont permis de doter la radio des moyens nécessaires à sa naissance. Au niveau humain, le résultat est tout aussi prometteur avec le soutien de l’association VMEH (Visite des Malades dans les Etablissements Hospitaliers) et d’animateurs bénévoles qui participent à la réalisation des émissions. Responsables de communication, journalistes en activité ou retraités, jeunes chanteurs, adolescents désirant donner de leur temps…Ils sont nombreux à jouer le jeu. Au niveau médiatique, l’annonce de la naissance de «Radio Hôp’» à Reims a même été relayée par Patrick Poivre D’Arvor dans le journal de 20 heures de TF1 et, plus largement, les radios rémoises mettent volontiers leurs moyens à la disposition de leur jeune consoeur. Une aubaine pour réaliser les montages des émissions car la salle de classe de l’hôpital américain où s’installe dès que possible l’équipe de « Radio Hôp’ » ne dispose pas encore de toutes les technologies nécessaires.

Fenêtre ouverte sur l’extérieur « Radio Hôp’ » a déjà réalisé des directs avec les athlètes du Marathon des Sables que les enfants hospitalisés ont pu interviewer. A plus long terme, Dany Haingue imagine « des duplex avec d’autres CHU pour partager des initiatives »

(*)Radio Hôpital a été fondée par Sandrine Pacitto. Cette journaliste de radio, victime d’un grave accident fut hospitalisée à Ambroise Paré dans le service du Professeur Alain Lortat-Jacob. Un long séjour qui lui valut une belle rencontre avec le Professeur et son équipe. De là est née l’idée de créer la première radio culturelle dans un service hospitalier. Avant le CHU de Reims, Radio Hôpital était une réalité dans trois établissements hospitaliers parisiens : Ambroise Paré, Sainte-Anne et la maison de Solenn. En savoir plus sur www.radiohopital.com
(**)danyhaingue@chu-reims.fr ou au 03 26 78 70 43

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”