Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avis aux graffeurs inspirés : concours de street art au CHU de Caen

Le CHU de Caen Normandie lance un appel là projet pour "donner couleurs et vie" à la galerie des ambulances de la Tour Côte de Nacres. Carte blanche sera donnée aux graffeurs sélectionnés pour couvrir de leurs créations ce « tunnel » de 550 m² (soit 135 m linéaire), passage clé dans le parcours des patients. Clôture des candidatures: le 3 septembre 2018.
Le CHU de Caen Normandie lance un appel là projet pour "donner couleurs et vie" à la galerie des ambulances de la Tour Côte de Nacres. Carte blanche sera donnée aux graffeurs sélectionnés pour couvrir de leurs créations  ce « tunnel » de 550 m² (soit 135 m linéaire), passage clé dans le parcours des patients.  Clôture des candidatures: le 3 septembre 2018.
« Cultiver un futur, clairière, oasis, traversée, nouveau ciel de Caen ». Les thèmes de l’appel à projets s’articulent autour des axes travaillés par le cabinet AIA Architectes, maitre d’œuvre retenu pour la reconstruction du CHU. Des notions génériques qui pourront se décliner de façon variée selon l’inspiration des artistes et donner couleurs et vie à cet espace souterrain. 
Cet appel à projet  se déroule en 3 phases:
1/ Les artistes ont jusqu’au 3 septembre pour répondre à l’appel à projet et proposer leur projet de graff.  
2/ Après études des candidatures, début septembre, les artistes seront avertis de leur participation mi- septembre. Les dispositions logistiques et techniques seront assurées par le CHU de Caen Normandie qui prendra à sa charge l’achat des matériaux (sur présentation des devis). 
3/ Les graffs seront réalisés le week-end du 22/23 septembre dans le tunnel des ambulances. 
Deux prix en jeu 
Les œuvres réalisées seront analysées par un jury composé de professionnels du CHU de Caen Normandie. Les 2 artistes ayant réalisés les œuvres primées se verront remettre chacun un bon d’achat de 500 € sur un site spécialisé de street-artistes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.