Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chirurgie de la main : de l’urgence à la réinsertion

Doigt sectionné, tendons coupés, accidents domestiques... Chaque jour, 8 à 10 blessés souffrant d’un traumatisme de la main sont pris en charge à l’hôpital Trousseau par l’équipe de la chirurgie de la main, dans les locaux de l’Assistance Mains du Centre Ouest (AMCO). Une unité de référence puisque le CHU de Tours fut l’un des tout premiers hôpitaux français à créer un SOS Mains voici 33 ans. L’AMCO est aussi une des deux équipes de la région Centre agréée par la Fédération Européenne des Services d’Urgences Mains (FESUM), l’autre étant le SOS Mains d’Orléans et la seule à disposer de l’agrément universitaire.

Doigt sectionné, tendons coupés, accidents domestiques… Chaque jour, 8 à 10 blessés  souffrant d’un traumatisme de la main sont pris en charge à l’hôpital Trousseau par l’équipe de la chirurgie de la main, dans les locaux de l’Assistance Mains du Centre Ouest (AMCO). Une unité de référence puisque le CHU de Tours fut l’un des tout premiers hôpitaux français à créer un SOS Mains voici 33 ans. L’AMCO est aussi une des deux équipes de la région Centre agréée par  la Fédération Européenne des Services d’Urgences Mains (FESUM), l’autre étant le SOS Mains d’Orléans et la seule à disposer de l’agrément universitaire.
 
L’équipe de l’AMCO, composée de 4 chirurgiens, formés et reconnus par la FESUM et spécialisés dans la chirurgie de la main des nerfs périphériques et de microchirurgie, assure une permanence des soins  24h/24h, 7j sur 7. A son actif 2 500 interventions par an, dont la moitié relève de l’urgence et 3 000 consultations.

Une infirmière est spécialisée en pansements, plaies et cicatrisation, actes le plus souvent réalisés en externe et les 2 kinésithérapeutes suivent la rééducation et les appareillages de la main ; en moyenne, 1 200 appareillages de la main et du poignet sont posés chaque année.

Enfin, dans le cadre de la collaboration avec le SOS Mains d’Orléans, le Réseau Prévention Mains Centre a ouvert une antenne dans l’unité de chirurgie de la main au CHU. Ce service propose un accompagnement médico-social  personnalisé et une aide à la réinsertion socio-professionnelle des patients après traumatisme de la main. Une approche globale des patients qui est la signature de l’AMCO.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.