Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chirurgie de l’obésité : 1 000e gastrectomie longitudinale (Sleeve) réalisée à Montpellier

La 1000e gastrectomie longitudinale (prélèvement définitif des 2/3 de l'estomac) a été réalisée à l'hôpital Saint Eloi par le Professeur Nocca, la semaine dernière, chez une patiente obèse de 25 ans qui pesait 140 kg pour une taille de 1,65 m. Cette patiente présentait de plus un diabète de type 2, des douleurs importantes au niveau des genoux et un syndrome d'Apnées du sommeil. Les résultats espérés sont une perte d'environ 60 kg et une amélioration importante voir une résolution complète des maladies associées à son obésité.

La 1000e gastrectomie longitudinale (prélèvement définitif des 2/3 de l’estomac) a été réalisée à l’hôpital Saint Eloi par le Professeur Nocca, la semaine dernière, chez une patiente obèse de 25 ans qui pesait 140 kg pour une taille de 1,65 m. Cette patiente présentait de plus un diabète de type 2, des douleurs importantes au niveau des genoux et un syndrome d’Apnées du sommeil. Les résultats espérés sont une perte d’environ 60 kg et une amélioration importante voir une résolution complète des maladies associées à son obésité.
Fléau sanitaire contemporain, l’obésité touche 14,5% de la population française adulte. Une épidémie à l’origine de nombreuses maladies graves qui impactent la durée et la qualité de vie des personnes concernées : diabète, hypertension artérielle, apnée du sommeil, arthrose, insuffisance respiratoire et cardiaque, infertilité, dépression et même certains cancers. Le risque de développer ces maladies augmente avec la sévérité de la prise de poids mais fort heureusement il existe des traitements contre l’obésité ! Le meilleur étant encore la prévention c’est-à-dire le respect de règles hygiéno-diététiques et la pratique d’une activité physique régulière ET NON PAS L’ADOPTION DE REGIMES TROP RESTRICTIFS !!! Cependant en cas d’obésité massive, le seul traitement reconnu étant efficace est la chirurgie.
Plusieurs techniques ont été développées depuis une vingtaine d’années sous coelioscopie (petites incisions) permettant des durées d’hospitalisations courtes et un taux de complication faible comme :

– L’anneau gastrique et la dérivation gastrojéjunale (Bypass)
devenus depuis une dizaine d’année des techniques de référence.

– La technique de la gastrectomie longitudinale : à l’heure actuelle, en partie  grâce aux travaux de l’équipe pluridisciplinaire du CHRU de Montpellier la gastrectomie longitudinale bien que plus agressive est devenue une opération incontournable dans le traitement de l’obésité massive. Il faut cependant souligner que ce type d’opération ne doit être réalisée qu’au sein d’équipe pluridisciplinaire experte (chirurgien, anesthésiste, médecin spécialisés, psychologues, diététiciennes…) avec une évaluation et une préparation psycho-nutritionnelle d’au moins 6 mois avant de réaliser l’acte.
L’efficacité de ces interventions est maintenant bien établie. Cependant, le risque opératoire demeure incontournable. Le taux de mortalité dans l’évaluation de la Sleeve au CHRU de Montpellier est de 0,1% (embolie pulmonaire). Ces opérations imposent aussi un suivi pluridisciplinaire post-opératoire au long cours afin de dépister les possibles complications.
L’équipe pluridisciplinaire du CHRU Montpellier a été désigné en 2012 par l’Agence Régionale de Santé du Languedoc comme le centre spécialisé régional dans la lutte contre l’obésité sévère.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.