Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Club utilisateurs Centaure 15

Centaure 15 met à disposition des Samu un outil informatique pour assurer la régulation médicale. Tous les utilisateurs (permanenciers auxiliaires de régulation médicale, médecins, services informatiques …) et la société éditrice (SIS) se retrouvent les 18 et 19 juin 2009 à Nantes pour leur réunion annuelle. Espace de concertation, le club émet des propositions pour adapter les fonctionnalités et l'ergonomie de l'outil aux besoins des professionnels de l'urgence. Et le modèle d'évolution s'avère pérenne puisque le club utilisateurs centaure 15 célèbrera à cette occasion son 10e anniversaire !

Centaure 15 met à disposition des Samu un outil informatique pour assurer la régulation médicale. Tous les utilisateurs (permanenciers auxiliaires de régulation médicale, médecins, services informatiques …) et la société éditrice (SIS) se retrouvent les 18 et 19 juin 2009 à Nantes pour leur réunion annuelle. Espace de concertation, le club émet des propositions pour adapter les fonctionnalités et l’ergonomie de l’outil aux besoins des professionnels de l’urgence. Et le modèle d’évolution s’avère pérenne puisque le club utilisateurs centaure 15 célèbrera à cette occasion son 10e anniversaire !

Le Samu-Centre 15 du CHU de Nantes coordonne la demande de soins, assure la réponse et l’orientation des patients, de manière graduée, depuis le simple conseil médical jusqu’à l’intervention du Smur. Centaure 15 est la solution informatique choisie en 1999 par le CHU pour équiper le centre d’appel du Samu, qui reçoit aujourd’hui plus de 460 000 appels par an et qui a vu le nombre de dossiers de régulation médicale passer de 25 285 en 1997 à plus de 150 000 en 2008.

Progiciel de régulation des appels urgents, Centaure 15 permet de répondre à une activité en progression constante, et ce, grâce à sa rapidité de traitement des affaires, son fonctionnement en temps réel, sa robustesse et la fiabilité de la transmission de données entre applicatifs.

Fonctionnant en temps réel, Centaure 15 permet de localiser le lieu d’intervention (reconnaissance de l’appelant, localisation cartographique du lieu d’intervention). Il facilite le choix et le déclenchement du moyen d’intervention médical (Smur, médecin traitant, généraliste, spécialiste, SOS médecins…), transporteurs sanitaires (ambulances privées, sapeurs pompiers), forces de l’ordre, ou simple conseil médical. Si nécessaire, il aide au choix du lieu d’admission du patient.

Centaure 15 facilite la décision médicale par son intégration de bases de données téléphoniques, géographiques, opérationnelles (moyens effecteurs) et médicales (reconnaissance des patients « remarquables » ou déjà pris en charge par le SMUR). Il accélère la gestion administrative des dossiers (codage médical, courrier au médecin traitant, prescription de transport, facturation, descriptif d’activité …).

Trente huit Samu (39 départements français ; un Samu régional au Maroc – 8 CHU, un CHR et les 4 Samu de l’APHP) en sont équipés (ou le seront prochainement pour ce qui est de l’APHP).

Contact : Frédéric Berthier au 02 53 48 21 00 ou href= »mailto:frederic.berthier@chu-nantes.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.