Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Départementales de gérontologie, 29 sept 2011

Le 29 Septembre prochain se déroulera la septième journée départementale de Gérontologie à la salle Paul Eluard à Rilhac Rancon. Organisée par le CHU de Limoges et le Conseil Général de la Haute Vienne, en partenariat avec l’ARS du Limousin, cette journée est le rendez-vous des acteurs professionnels et non professionnels de la prise en charge des personnes âgées en Haute-Vienne.

Le 29 Septembre prochain se déroulera la septième journée départementale de Gérontologie à la salle Paul Eluard à Rilhac Rancon. Organisée par le CHU de Limoges et le Conseil Général de la Haute Vienne, en partenariat avec l’ARS du Limousin, cette journée est le rendez-vous des acteurs professionnels et  non professionnels de la prise en charge des personnes âgées en Haute-Vienne.
Autour du thème : « De la fragilité à la dépendance : un éventail de réponses innovantes», les départementales s’intéresseront, entre autres, à l’évaluation des établissements sociaux et médico-sociaux, à la télémédecine, mais également aux dernières innovations réalisées dans le cadre de la politique de maintien à domicile.

Programme de la nouvelle édition

9h00-10h00 : Accueil des acteurs de la gérontologie et ouverture de la journée

Actualités gérontologiques
10h00 – 10h30: la réorganisation de l’action gérontologique territorialisée du Conseil Général
10h30 – 11h00 : l’évaluation en établissement social et médico-social
11h00-11h30: Intervention des professionnels libéraux en EHPAD
11h30-12h00 : les EHPAD au-delà du médico-social : la télémédecine, des EHPAD en expertise

12h00 : Buffet sur place
Sécuriser le maintien à domicile
13h30 – 14h15: la prévention des accidents domestiques à domicile, un enjeu de santé publique : expérimentation locale de la MSA
14h15– 15h00: les aides mobilisables pour les travaux d’amélioration de l’habitat, nouvelle réglementation et mode d’emploi
15h00– 15h45 : les atteintes aux personnes vulnérables : conseils de prudence et de vigilance.
15h45-16h15 : apports de la domotique à domicile pour  les personnes âgées fragiles
16h00: Conclusion de la journée

Inscriptions
Mme Annie MONTAYAUD au 05 55 05 69 96 ou Mme Marie-France GRANGER au 05 55 05 87 65.

Contacts presse
Annie MONTAYAUD,  EHPAD Dr CHASTAINGT
annie.montayaud@chu-limoges.fr – 05 55.05.69.96
Marie France GRANGER, EHPAD Dr Chastaingt                          
marie-france.granger@chu-limoges.fr  – 05.55.05.87.65
de santé, du social et du médico-social

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.