Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A Rennes, des tablettes numériques pour les patients grâce à Nominoë

Grâce à 1.100 donateurs, le Fonds Nominoë continue de financer des actions utiles aux malades du CHU de Rennes. Il vient de mettre à disposition des patients atteints de leucémie et contraints de rester en chambre stérile, des tablettes permettant de s'évader un peu.

Grâce à 1.100 donateurs, le Fonds Nominoë continue de financer des actions utiles aux malades du CHU de Rennes. Il vient de mettre à disposition des patients atteints de leucémie et contraints de rester en chambre stérile, des tablettes permettant de s’évader un peu.
Pour adoucir la solitude des patients placés dans une “bulle” à l’hôpital dans lesquelles les livres sont interdits car non stérilisables et les visites réduites pour éviter les risques d’infection, une tablette est une fenêtre ouverte sur le monde. Grâce à elle, les patients pourront regarder des films, mais aussi lire, s’informer, échanger avec leurs amis ! Autant d’activités qui permettent de garder le moral et de les aider dans leur guérison. En rejoignant Nominoë, chacun peut améliorer la vie des patients du CHU de Rennes. Chaque don fait l’objet d’un reçu fiscal permettant de déduire 66% du montant sur l’impôt sur le revenu et 60% sur l’impôt sur les sociétés. 

À propos du Fonds Nominoë CHU Rennes

Plaçant le patient au coeur de son engagement, le Fonds Nominoë est un trait d’union entre les bretons et l’hôpital et un levier pour améliorer la vie des patients au CHU de Rennes. Avec le soutien de près de 1.100 mécènes et donateurs parmi lesquels les Groupes Legendre, Le Duff, Lamotte, Altho, Crédit Agricole, Kreizig, Brilhac, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, Crédit Mutuel Arkéa, Bardon, Galapagos, Enthéos, LM Investissement, Transports Garnier, Rétis, GC Invest, La Vivière, Ecofeutre, Atouts Pays-de-Rance, la Fondation Jean Goubin, GMF, Bordet Electro Thermique, CGP Expert, BST, Ker Ronan, Bretagne Gourmets, Xaap, Banque de France, Trin Partners, Talenz, Swing international, MBA mutuelle… et les philanthropes Jean-Paul Legendre, Alain Glon, Alain Le Roch, Jean Blot, Pierre Le Duff, Louis et Maryvonne Le Duff,… Nominoë finance des projets innovants utiles à la prise en charge de nombreuses pathologies (cancer, maladies dégénératives, maladies génétiques,…) et des équipements pour le confort des patients non financés par l’assurance maladie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.