Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Devenez patients partenaires du CHU de Nice

Partage d'expériences, co-construction, participation aux projets, formation... le CHU de Nice invite les « patients partenaires » à collaborer à d’une dizaine de projets, allant de l’optimisation des parcours au déploiement de prises en charge innovantes. Explications...

Partage d’expériences, co-construction, participation aux projets, formation… le CHU de Nice invite les « patients partenaires » à collaborer à d’une dizaine de projets, allant de l’optimisation des parcours au déploiement de prises en charge innovantes. Explications…
Lorsque les patients et leurs proches sont co-acteurs, co-concepteurs de leur prise en charge, les soins en sont facilités, les problèmes de communication et d’information sont atténués et les équipes apparaissent plus satisfaites, eu égard à cette collaboration renforcée. Ces bénéfices sont déjà bien connus au Canada et en Suisse. La France adopte à son tour le concept de « patient partenaire ». Au CHU de Nice, l’initiative a reçu le soutien de la Commission des Usagers et Représentants des Usagers « Le soignant a une expertise médicale, scientifique, technique. Le patient a l’expertise du vécu et du ressenti de la maladie. C’est deux expertises ont besoin de se rencontrer pour définir un projet de soin partagé s’appuyant sur le projet de vie de la personne malade, avec les contraintes de la maladie. »  résume Michel Coulomb, Vice-Président de l’instance.
7 projets ont été identifiés. Ils visent à améliorer l’organisation générale du CHU, les soins et leur évaluation en fonction du point de vue du patient
• Optimisation des parcours et de l’expérience des patients
• Déploiement de prises en charge innovantes
• Contribution aux bonnes pratiques en hygiène
• Développement d’initiatives durables et écoresponsables
• Evaluation des prises en charge selon les méthodes de la Haute Autorité de Santé
• Evaluation de la satisfaction patient/entourage
• Participation aux travaux de structuration, notamment de la phase 2 de l’hôpital Pasteur 2

Comment devenir patient partenaire?

Le patient qui souhaite devenir partenaire doit postuler en renseignant en ligne un dossier de candidature. Sa demande sera analysée par un Comité composé de professionnels de santé et de représentant des Usagers. A l’issue de cette sélection, les personnes retenues seront invitées à signer une convention qui définit les modalités du partenariat.

Les équipes du CHU de Nice pourront faire connaître cette initiative aux patients désireux d’apporter leur contribution à l’évolution du CHU.

Quel sera le rôle du patient partenaire ?

Reconnu membre de la communauté hospitalière, le patient partenaire apporte son expérience, ses idées et son positionnement. Par sa réflexion et ses propositions, il enrichit les projets de transformation du CHU.
Le partenariat peut revêtir différentes formes et dépendra du degré d’implication des patients et du niveau d’engagement des différents acteurs partenaires.
Pour plus d’informations et pour candidater en un clic https://www.chu-nice.fr/actualites/devenez-patient-partenaire
Sur le même sujet
Qu’offrirons-nous à nos patients dans 5 ans ? s’interroge le CHU de Poitiers

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.