Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Droits des patients bien s’informer pour être acteurs d’un système de santé de qualité

Parce que "70% des français ne connaissent pas leurs droits en matière de santé*", le CHU de Clermont-Ferrand s'associe à la "Journée européenne de vos droits en santé - 18 avril 2016". Au cœur de cette sixième édition, le droit à la fin de vie et les directives anticipées suite à l'adoption de la loi Clayes-Léonetti, le 27 janvier 2016. Parcours de soins oblige, l'accent sera également mis sur le dossier médical personnel qui permet aux professionnels de partager les informations de santé utiles à la coordination des soins du patient. Une conférence sur ce thème sera organisé le 21 avril au CHU Gabriel-Montpied.

Parce que "70% des français ne connaissent pas leurs droits en matière de santé*", le CHU de Clermont-Ferrand s’associe à la "Journée européenne de vos droits en santé – 18 avril 2016". Au cœur de cette sixième édition, le droit à la fin de vie et les directives anticipées suite à l’adoption de la loi Clayes-Léonetti, le 27 janvier 2016. Parcours de soins oblige, l’accent sera également mis sur le dossier médical personnel qui permet aux professionnels de partager les informations de santé utiles à la coordination des soins du patient. Une conférence sur ce thème sera organisé le 21 avril au CHU Gabriel-Montpied. Sur les stands les visiteurs pourront aussi s’informer sur la personne de confiance et les procédures de bientraitance.

Née sous l’impulsion du mouvement de citoyens européens Active Citizenship Network, la "Journée européenne de vos droits en santé"  est l’occasion de faire découvrir au plus grand nombre les avancées en matière de démocratie sanitaire. Depuis sa création, la journée est soutenue par le Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS) Rhône-Alpes. Cette instance regroupe 124 associations d’usagers de la santé qui unissent leurs forces pour défendre la solidarité du système de santé et le faire évoluer vers plus de qualité et d’accessibilité pour tous. 

14 droits ont été promulgués par la Charte européenne des droits des patients en 2002. Ils visent à garantir  « le droit à l’accès à un système de protection de la santé qui assure à chacun, sur un pied d’égalité, la possibilité de jouir du meilleur état de santé possible » selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

– droit aux mesures de prévention
– droit d’accès aux soins
– droit à l’information
– droit au consentement éclairé
– droit à la liberté de choix
– droit à l’intimité et à la confidentialité
– droit au respect du temps des patients
– droit au respect des normes de qualité
– droit à la sécurité, droit à l’innovation
– droit de ne pas souffrir inutilement
– droit au traitement personnalisé
– droit de réclamation
– droit à être dédommagé.

* Sondage BVA de septembre 2010 réalisé par téléphone du 10 au 11 septembre 2010 auprès d’un échantillon de 962 Français, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Pour en savoir plus

http://leciss.org/sites/default/files/64_Droits-des-patients-en-Europe-fiche-CISS.pdf
http://www.cadredesante.com/spip/profession/legislation/Textes-legislatifs-Chartes
http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf
http://ec.europa.eu/health/ph_overview/co_operation/mobility/docs/health_services_co108_en.pdf

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.