Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Durée de séjour réduite après la naissance : l’heure de la sortie anticipée

Les femmes qui le souhaitent peuvent quitter la maternité un peu plus tôt après leur accouchement. Seule condition répondre à des critères précis. « Le CHU de Nantes répond ainsi à la demande des femmes désirant rentrer chez elles au plus tôt ; un souhait exprimé par 26% d'entre elles lors d'une enquête interne réalisée en 2011. Et cette réduction l'aidera à augmenter l'activité

Les femmes qui le souhaitent peuvent quitter la maternité un peu plus tôt après leur accouchement. Seule condition répondre à des critères précis. « Le CHU de Nantes répond ainsi à la demande des femmes désirant rentrer chez elles au plus tôt ; un souhait exprimé par 26% d’entre elles lors d’une enquête interne réalisée en 2011. Et cette réduction l’aidera à augmenter l’activité ou à absorber l’activité actuellement transférée faute de place », expliquent Joëlle Fernandès, cadre sage-femme et Claude Daussy, sage-femme cadre supérieur, qui ont monté le projet.

Ce dispositif mis en place depuis le 1er avril 2015, ne concerne que des couples mère-enfant éligibles, à bas risque médical, psychique et social, répondant à une liste de critères précis. Le contexte local est favorable compte tenu du nombre de naissances et de praticiens libéraux (sages-femmes, généralistes et pédiatres) dans le département.

Il ne s’agit évidemment pas de laisser les femmes livrées à elles-mêmes après leur sortie : « Un poste de sage-femme coordinatrice a été créé pour organiser les sorties en amont et en aval et s’assurer que toutes les conditions sont bien réunies, notamment l’examen clinique normal du nouveau-né effectué par un pédiatre senior le jour de sa sortie. La sage-femme pressentie effectue une visite à domicile le lendemain puis une ou deux autres dans les dix jours. » Le bébé sera en plus revu dans les six à dix jours par un pédiatre ou un généraliste expérimenté dans le suivi des nouveau-nés.
D’autres établissements appliquent avec succès ce dispositif appelé à se généraliser. La durée moyenne de séjour en maternité en France est en effet l’une des plus longues d’Europe.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.