Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Escale Africaine au CHU

Auteur /Etablissement :
Léopold Sédar Senghor et Per-jakez Hélias croisent leurs regards au CHU. Durant le mois de mars patients, visiteurs et personnels sont invités à découvrir photos et masques africains... Un parcours commenté sur fond de musique traditionnelle. L'exposition « Regards Croisés » se déroule dans le cadre de la Semaine Africaine. Elle a été mise en place par la Fédération d'Initiatives Panafricaines.

Léopold Sédar Senghor et Per-jakez Hélias croisent leurs regards au CHU. Durant le mois de mars patients, visiteurs et personnels sont invités à découvrir photos et masques africains… Un parcours commenté sur fond de musique traditionnelle. L’exposition « Regards Croisés » se déroule dans le cadre de la Semaine Africaine. Elle a été mise en place par la Fédération d’Initiatives Panafricaines.

Chantre de la Négritude et défenseur de la Francophonie, Léopold Sédar Senghor incarne à la fois l’homme politique, le poète, l’écrivain, le premier président du Sénégal et l’Académicien de la langue française.
Né à Joal en 1906, il se rendra à Paris en 1928 et se liera d’amitié avec Damas et Césaire avec lesquels il établit les fondements de la Négritude (reconnaissance du fait d’être noir et l’acceptation de ce fait, de son histoire et de sa culture).

En 1935, il devient le premier agrégé africain et débute sa carrière de professeur de lettres avant de partir au combat pour la France pendant la seconde guerre mondiale. De retour en Afrique, il sera élu secrétaire d’état à la présidence du conseil en 1955 avant de devenir le premier président du Sénégal de 1960 à 1980. Il continue à mener ses activités littéraires en parallèle, affirmant l’identité africaine qu’il défend avec vigueur. Son oeuvre s’attachera ainsi à réhabiliter les valeurs culturelles africaines à travers les rythmes issus des traditions orales africaines.
En 1983, sa carrière littéraire sera consacrée par son élection à l’Académie française. Il mènera alors un combat culturel permanent, favorisant le dialogue des cultures et s’attachant à montrer leur fraternité

Ecrivain, poète, folkloriste, collecteur de contes en breton, homme de théâtre et de radio, en langues bretonne et française, Per-jakez Hélias est né au sein d’une famille d’ouvriers exclusivement bretonnants. Il apprendra le français à l’école et se prendra d’affection pour cette langue, sans renier sa langue maternelle. Professeur de lettres classiques de 1946 à sa retraite en 1975, il participera aux émissions de radio et aux émissions télévisées en langue bretonne. Il publiera également une rubrique hebdomadaire dans le journal La Bretagne à Paris et le Ouest France. Célèbre auteur de poésies et de l’ouvrage Le Cheval d’Orgueil adapté au cinéma par Claude Chabrol, il sera décoré de l’Ordre de l’Hermine en 1991.

En août et septembre 1958, il est chargé par la ligue d’enseignement de diriger un stage de culture populaire et des techniques artistiques pour des enseignants africains, désireux de faire de l’animation culturelle dans leurs établissements. Il parcourra ainsi la Mauritanie, le Soudan, Le Niger, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, qui lui rendra hommage en 1996.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.