Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Etat d’urgence sanitaire : l’Assemblée nationale a adopté son prolongement jusqu’au 1er juin 2021

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté le 13 janvier son projet de loi concernant l’état d’urgence sanitaire. Huit amendements ont déjà été adoptés par les députés, notamment le prolongement de cet état jusqu’à l’été 2021.

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté le 13 janvier son projet de loi concernant l’état d’urgence sanitaire. Huit amendements ont déjà été adoptés par les députés, notamment le prolongement de cet état jusqu’à l’été 2021.
L’article 1er de ce texte repoussait la clause de caducité du régime d’état d’urgence sanitaire jusqu’à la fin de l’année. Si le niveau d’infectés, ainsi que de cas graves ne baissent pas, cette clause permettrait de poursuivre l’état d’urgence. Considéré comme une interférence avec la campagne vaccinale actuelle, cet article a cependant été retiré. Le ministre assure toutefois que la question se posera «une fois la crise derrière nous».
L’article 2 concerne l’extension de l’état d’urgence jusqu’au 1er juin 2021, tandis que l’article 3 prévoit un nouveau prolongement du régime transitoire, jusqu’au 30 septembre. Plusieurs amendements ont été déposés et adoptés pour supprimer ce dernier article.
Cette initiative est portée par le rapporteur du texte, Jean-Pierre Pont, député LREM du Pas-de-Calais et soutenue par d’autres groupes LREM ainsi que Les Républicains ou encore la France Insoumise. Bien que les motifs diffèrent, un point reste commun : la date trop lointaine envisagée par le gouvernement. Selon les députés, une telle décision appelle à un nouveau débat devant le Parlement. En attendant, ce projet de loi sera examiné à partir du 20 janvier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.