Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Festival « TV – santé » – 29 et 30 novembre 2007 à Marseille

Le premier festival « TV-Santé » se déroulera à Marseille les 29 et 30 novembre 2007 au Palais des Congrès, Parc Chanot. Le rendez-vous incontournable des professionnels de Santé et de l'Audiovisuel !

Le premier festival « TV-Santé » se déroulera à Marseille les 29 et 30 novembre Palais des Congrès, Parc Chanot. Le rendez-vous incontournable des professionnels de Santé et de l’Audiovisuel !

La vocation de ce premier festival « TV – santé » est de créer un événement pérenne, rendez-vous des professionnels de la santé et de l’audiovisuel, afin de répondre à un besoin croissant de programmes destinés au grand public, dans le domaine de la santé.

Priorité de notre société et préoccupation personnelle ou familiale majeure, la santé bénéficie depuis une dizaine d’années d’une médiatisation poussée. Elle a ses revues, ses émissions de télévisions et de radio et ses chroniqueurs médicaux vedette. La santé connaît également une explosion sur la toile où les sites internet spécialisés sont légion.

Difficile de s’y retrouver face à la multiplication des canaux et supports d’information. Rappelons simplement que la validité de l’information médicale revient aux professionnels de santé indépendants, aux médecins, praticiens et chercheurs.

Les établissements de santé, publics et privés, conscients des attentes des personnes qui séjournent à l’hôpital et du grand public, ont complété l’arsenal des supports d’information imprimés “classiques” par des systèmes de diffusion vidéo. Les besoins de programmes sont aujourd’hui considérables. Or il est difficile pour les acteurs du monde de la santé de se les procurer, faute de circuits de diffusion et de vente organisés.

Marseille ayant vu naître la première chaîne de TV de santé publique, AP-HM TV, lancée par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, c’est tout naturellement à Marseille qu’a germé l’idée de créer un festival de télévision de santé où professionnels de santé, producteurs, diffuseurs, spécialistes de la communication, associations de santé, journalistes pourraient se rencontrer, échanger afin de participer à la dynamique de production d’émissions à destination d’un large public.

La Ville de Marseille, le Département des Bouches du Rhône et la Région PACA, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille s’investissent largement dans ce projet.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.