Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

GHT du Loiret : le CHR d’Orléans en soutien à la clinique de Gien en grande difficulté

Confrontée à d’importants problèmes financiers et de recrutement, la clinique de Gien s'est tournée vers le CHR d’Orléans pour consolider les activités de chirurgie de proximité. Depuis 2010, son bloc, l'unique de ville, est regroupé avec celui du centre hospitalier Pierre Dézarnaulds, membre du GHT du Loiret.
Confrontée à d’importants problèmes financiers et de recrutement, la clinique de Gien s’est tournée vers le CHR d’Orléans pour consolider les activités de chirurgie de proximité. Depuis 2010, son bloc, l’unique de ville, est regroupé avec celui du centre hospitalier Pierre Dézarnaulds, membre du GHT du Loiret.
La Clinique Jeanne d’Arc de Gien a décidé de transférer les autorisations d’activités de soins au CHR d’Orléans tout en conservant le site actuel. "Les difficultés de recrutement médical et les contraintes budgétaires croissantes rendent difficile la gestion d’un établissement de santé isolé sur un territoire de santé fragile" est-il expliqué dans le communiqué en date du 4 octobre.
La clinique a réuni le comité d’entreprise, le CHSCT et la commission médicale pour leur présenter le projet de transfert. Il s’agit d’assurer la pérennité de ces activités sur un territoire situé en moyenne à plus d’une heure de la capitale régionale et de sauvegarder l’emploi de 117 professionnels ETP et l’activité de 40 médecins libéraux.

Mutualisation des compétences et des moyens à travers le GHT 45

Le CHR d’Orléans va débuter dans les prochains jours les rencontres avec les personnels et les médecins de la clinique pour élaborer avec eux les modalités de consolidation de leur activité. L’objectif commun est de signer le protocole de regroupement au plus tard début 2018. La mise en place du GHT 45 va également renforcer les mutualisations de moyens entre le CHR et le CH de Gien en regroupant notamment, les fonctions supports, gages d’économies susceptibles d’assurer la pérennité de l’équilibre économique de la nouvelle entité.
Sur ces bases renforcées, le GHT du Loiret pourra répondre parfaitement aux objectifs qui lui ont été fixés par la loi, offrir aux patients des soins de qualité équivalente sur l’ensemble du département et organiser leur parcours de soins au sein des hôpitaux du territoire. «Le soutien du CHR à un établissement privé atteste de la mobilisation du service public en faveur d’une offre de soins de qualité au plus près du patient » fait valoir Olivier Boyer, le directeur général du CHR d’Orléans.

La reprise effective de l’activité prendra forme, après avis des instances des établissements concernés, dès que l’ARS aura validé la mutation des autorisations de la clinique au CHR d’Orléans.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.