Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CHR Orléans

Présentation

Le CHR Orléans propose une offre de soins complète et dynamique. Etablissement de référence et de recours sur le nord et l’est de la région Centre Val de Loire – Hôpital support du GHT Loiret et au-delà.

  • 1549 lits et 203 places ;
  • Un lieu d’enseignement et de recherche ;
  • 2 instituts de formation paramédicale, 7 filières et 815 élèves ;
  • Une plateforme de recherche translationnelle, PRIMMO.

Quelques chiffres (2020) :

  • 59 926 séjours de courte durée ;
  • 15 095 interventions chirurgicales ;
  • 100 852 passages aux urgences ;
  • 4 978 naissances ;
  • 4 721 personnels non médicaux ;
  • 676 personnels médicaux dont 179 internes.

Infos pratiques

https://www.chr-orleans.fr/

CHR d’Orléans

14 avenue de l’hôpital
CS 86709 45067
Orléans Cedex 2

02 38 51 44 44

Recrutement médical :
Pour vos demandes de stages, merci d’envoyer votre candidature à l’adresse mail ci-dessous :
recrutementmed@chr-orleans.fr

Directeur de la communication :
Juliette VILCOT-CREPY
02 38 61 32 35
direction.communication@chr-orleans.fr

Gouvernance

Président du Conseil de Surveillance :
Serge GROUARD

Directeur Général, Président du Directoire :
Olivier BOYER

Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Présidente du Directoire :
Marie-Françoise BARRAULT-ANTSETT

Les articles du CHR Orléans

Quand le CHR d’Orléans réanime la clinique de Gien

Inhabituel dans le paysage hospitalier français, le sauvetage d’une clinique par un hôpital mérite d’être salué. A Gien, le soutien exceptionnel apporté par le Centre hospitalier régional d’Orléans permet de conserver l’activité médicale et celle du bloc opératoire de la clinique Jeanne d’Arc. Ainsi, à partir du 1er décembre 2019, les habitants du Giennois disposeront à nouveau d’une offre de proximité en chirurgie, gastro-entérologie et en chimiothérapie.

ght-loiret.fr : un site internet pour le Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret

Deux ans après sa constitution et la validation de son Projet Médical Partagé, le GHT du Loiret s’ouvre aux usagers et aux professionnels de santé de son territoire avec un site internet résolument pédagogique. « Des soins coordonnés, de proximité et de qualité, pour un patient au bon endroit au bon moment » c’est ainsi que le GHT Loiret présente les enjeux de la nouvelle organisation territoriale du service public hospitalier.

Avec PRIMMO, Orléans accélère la recherche biomédicale

Bio-banque, plateau d’imagerie médicale, plateau de biologie moléculaire et cellulaire, tels sont les services de PRIMMO, la plateforme de recherche*innovation médicale mutualisée d’Orléans. Cette passerelle entre la recherche fondamentale, la recherche clinique et les industriels dispose désormais d’un site internet dédié, qui vient d’être lancé par le CHR d’Orléans : www.primmo.chr-orleans.fr

Opération dématérialisation réussie au CHR d’Orleans !

Le CHR d’Orléans a opté, avec Lifen, pour une solution «clé en main» de la gestion de ses échanges avec la médecine de ville. Cette plateforme de communication permet aux établissements de santé et aux praticiens libéraux de partager des données médicales en toute sécurité. Lors de la phase pilote, le CHR d’Orléans est ainsi passé de 10% à 86% de dématérialisation ce qui a permis de bien accélérer la remise des comptes-rendus aux patients et aux médecins de ville. L’établissement est également passé en première position du classement régional ASIP sur les envois MS Santé.

Orléans : nouveau territoire de recherche et d’innovation

De la recherche fondamentale au transfert des nouveaux concepts et technologies vers l’industrie, la Plateforme de Recherche et d’Innovation Médicale Mutualisée d’Orléans (PRIMMO) crée un pont entre les mondes académiques et économiques. Cette nouvelle dynamique de coopération entre les chercheurs fondamentalistes et les entrepreneurs va faciliter l’application concrète et rapide des observations fondamentales et précliniques. Grâce à cette organisation, les patients vont bénéficier plus rapidement des tout derniers développements de la science.

Orléans annule sa cérémonie des vœux pour dénoncer la contrainte financière

Pas banal le communiqué d’annulation de la cérémonie de vœux que viennent de cosigner Olivier Carré, maire d’Orléans et président du conseil de surveillance du CHR, Olivier Boyer, directeur général et le Dr Marie-Françoise Barrault, présidente de la commission médicale d’établissement du centre hospitalier régional d’Orléans. Entre exaspération et abattement, ils expliquent que « les contraintes économiques rencontrées par l’établissement nous ont conduits à adopter et mettre en œuvre un plan de retour à l’équilibre pénible mais nécessaire. De ce fait, il paraît plus pertinent de formuler ces vœux de manière plus solennelle et moins festive ».

GHT du Loiret : l’union de 9 établissements au service de 684 000 habitants

Consolider l’offre de soins de proximité pour répondre au mieux aux besoins des 684 000 habitants de leur territoire, organiser leur accès à une prise en charge graduée dans des unités de référence et de recours. Telle est l’ambition des 9 hôpitaux membres du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret créé par arrêté de l’Agence Régionale de Santé Centre-Val de Loire, le 1er juillet 2016. Ensemble, ils vont élaborer une stratégie de santé unique, partagée par leurs équipes médicales et paramédicales, les élus et les représentants des usagers.

Le Nouvel Hôpital d’Orléans : ouvert sur l’avenir

Ni immeuble monobloc de grande hauteur, ni structure éclatée en pavillons, le nouvel hôpital d’Orléans déploie ses 205 000 m² sur une architecture horizontale haute de 5 étages. Le visiteur sera impressionné par les six imposants pôles colorés qui rythment l’édifice et permet un repérage aisé : orange pour la pédiatrie, rouge pour les urgences, vert pour le pôle femme-enfant, rose pour la chirurgie, jaune et orange pour les médecines, bleu pour les soins de suite et réadaptation gériatriques. Le nouvel arrivant appréciera aussi la promenade extérieure de 400 m qui relie les blocs entre eux et donne à l’ensemble une perspective dynamique largement ouverte sur un parc paysager de 20 ha.