Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pithiviers : rapprochement officiel avec Orléans

Auteur /Etablissement :
Le conseil de surveillance du centre hospitalier de Pithiviers a entériné la direction commune avec le CHR et validé les orientations médicales dans le cadre du groupement hospitalier du Loiret (GHT45). Olivier Boyer, directeur général du centre hospitalier régional d’Orléans prend donc la tête de cet établissement dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret.
Le conseil de surveillance du centre hospitalier de Pithiviers a entériné la direction commune avec le CHR d’Orléans et validé les orientations médicales dans le cadre du groupement hospitalier du Loiret (GHT45). Olivier Boyer, directeur général du centre hospitalier régional d’Orléans prend donc la tête de cet établissement dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret.
Le président du Conseil de surveillance, Philippe Nolland, maire de Pithiviers, a tenu à remercier solennellement le CH de l’agglomération Montargoise (CHAM) et son directeur, Didier Poillerat pour l’appui assuré par son établissement et qui va perdurer en endocrinologie, en gériatrie et pour la pharmacie.
De son côté le CHR va apporter son soutien à l’activité de Pithiviers au travers de temps partagés de médecins pour des consultations avancées en cardiologie, neurologie et dermatologie. Au programme également, la consolidation des activités du laboratoire et des urgences. Les équipes du CHR interviennent d’ores et déjà dans le fonctionnement du centre périnatal de proximité, avec les consultations de gynécologie, la préparation à l’accouchement, les échographies… Autant d’activités qui vont enrichir l’offre de soins du CHP et permettre de mieux répondre aux besoins de santé de la population dans un contexte de forte désertification médicale sur Pithiviers et le nord du département.
Le projet médical prévoit en outre de conforter la filière gériatrique et l’activité de proximité de l’établissement ; les patients du Pithiverais, hospitalisés au CHR ou au CHAM pour une phase aiguë, pourront terminer leur prise en charge au CHP à proximité de leur famille. De même, l’imagerie médicale du CHP est dotée, depuis janvier 2018, d’un nouveau scanner et a adhéré au GCS télésanté Centre, afin de bénéficier du serveur régional ; la prochaine étape sera l’échange et le partage sécurisé des images médicales.
La construction et la mise en oeuvre du projet, sera conduite en concertation avec les personnels et les médecins du CHP. Une assemblée générale se tiendra dans les premiers jours d’octobre.
Cette dynamique vertueuse permettra de réduire progressivement le déficit du CHP pour, à terme, engager les projets d’investissement indispensables, u’il s’agisse de rénovation des locaux de soins que d’acquisition d’équipements biomédicaux.
Cette nouvelle organisation menée dans le cadre du GHT est un gage de réponse adaptée, de proximité et de qualité aux besoins du personnel du CHP, des praticiens de ville et des patients. Elle répond également aux ambitions du plan Santé annoncé par le Président de la République.

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.