Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Handidanse change le regard du public sur le handicap et des handicapés sur eux-mêmes

Le 19 avril 2011, une chorégraphie réunissait valides et personnes handicapées dans un même élan artistique et enthousiasmait le public et les personnels venus assister à un spectacle inhabituel à l'hôpital Saint-Jacques du CHU de Nantes. « L’art repousse les limites du possible », tel est le propos de la compagnie Aramis, à l’origine de l’atelier handidanse. Une initiative appelée à se renouveler tous les deux mois au sein du pôle médecine physique et réadaptation (MPR).

Le 19 avril 2011, une chorégraphie réunissait valides et personnes handicapées dans un  même élan artistique et enthousiasmait le public et les personnels venus assister à un spectacle inhabituel à l’hôpital Saint-Jacques du CHU de Nantes. « L’art repousse les limites du possible », tel est le propos de la compagnie Aramis, à l’origine de l’atelier handidanse. Une initiative appelée à se renouveler tous les deux mois au sein du pôle médecine physique et réadaptation (MPR).

Relier patient et marchant dans la danse

Toute personne, même immobilisée dans un fauteuil peut s’inscrire dans une démarche sportive et artistique. Pour  la compagnie Aramis, la danse comme bien d’autres activités est accessible aux personnes handicapées.  Il suffit de prendre en compte les spécificités de chacun, d’adapter le mouvement au handicap et de rester dans le plaisir et non la douleur.
L’équipe médicale voit dans performance l’occasion de pérenniser la réadaptation et d’ouvrir de nouveaux horizons. Les  patients sont incités à se tourner vers une activité physique afin de conforter les acquis de la rééducation dans une autre dynamique les efforts fournis lors de la rééducation. La danse vient enrichir l’offre d’ateliers déjà existante : karaté, hockey…  par une activité plus artistique et peut-être suscitera-t-elle de nouvelles vocations ?

Prochain rendez-vous pour l’atelier d’handidanse le 21 juin 2011
Relations presse
Emmanuelle Dubois – CHU de Nantes
tél. 02 40 08 71 85 – emmanuelle.dubois@chu-nantes.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.