Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immunologie : le CIMNA, modèle de référence européen

Créé en juin 2007, le CIMNA (Centre d'Immuno-Monitorage Nantes Atlantique) offre, via un guichet unique, une très large gamme de prestations dans le domaine de l'immuno-monitorage. A l'occasion de ses 18 mois d'existence, il dresse un premier bilan d'activité et affirme ses ambitions de centre européen de référence dans l'analyse de la réponse immunitaire. En menant quatre études cliniques en Europe avec des clients Européens et Nord Américains et un programme hospitalier de recherche clinique, le CIMNA a démontré la pertinence de son modèle et l'efficacité de son offre spécialisée. En effet, en se positionnant sur le marché porteur des biothérapies et des vaccins, le CIMNA répond à un besoin croissant d'expertises et de prestations intégrées de qualité de la part de l'industrie pharmaceutique et biotechnologique.

Créé en juin 2007, le CIMNA (Centre d’Immuno-Monitorage Nantes Atlantique) offre, via un guichet unique, une très large gamme de prestations dans le domaine de l’immuno-monitorage. A l’occasion de ses 18 mois d’existence, il dresse un premier bilan d’activité et affirme ses ambitions de centre européen de référence dans l’analyse de la réponse immunitaire.

En menant quatre études cliniques en Europe avec des clients Européens et Nord Américains et un programme hospitalier de recherche clinique, le CIMNA a démontré la pertinence de son modèle et l’efficacité de son offre spécialisée. En effet, en se positionnant sur le marché porteur des biothérapies et des vaccins, le CIMNA répond à un besoin croissant d’expertises et de prestations intégrées de qualité de la part de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique.

Fort de ce succès, les partenaires du CIMNA s’engagent sur un programme visant à créer un Centre Européen pour l’analyse de la réponse immunitaire pour des essais cliniques.

Consortium public-privé, le CIMNA regroupe le CHU de Nantes et ses plateformes d’immuno-monitorage et de puces à ADN, la société TcLand Expression qui héberge le guichet unique, et la société AtlanStat. L’ensemble représente une somme de compétences et de moyens : 80 professionnels et une surface de 1 300 m2. Le CIMNA est aujourd’hui adossé au PRINA, Pôle de Recherche et d’Innovation de Nantes-Atlantique et d’Atlanpole. Le PRINA est une association de promotion de l’économie territoriale, soutenue par les CCI Nantes St-Nazaire. Elle agit comme «tremplin » dans l’émergence, le développement et la structuration des pôles de compétences publics-privés en devenir.

Qu’est-ce que l’immunologie ?
L’immunologie est la science du système immunitaire. Ce dernier est constitué d’un ensemble très divers de cellules et molécules dont le rôle est avant tout de lutter contre les infections. À ce titre, les vaccins, comme celui contre la grippe servent à déclencher une réponse de ce système, notamment la production d’anticorps. Puisque celle-ci est durable et douée d’une mémoire, elle permettra d’éliminer très rapidement les microbes avant qu’ils ne puissent déclencher une maladie.

Le système immunitaire, soit parce qu’il est déficient ou inefficace, soit parce qu’il réagit contre nos propres cellules ou des substances environnementales, est également la cause de différentes maladies. Les maladies dites auto-immunes, comme le diabète, la polyarthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques sont dues à une activation anormale du système immunitaire contre des cellules ou tissus de notre organisme. Les allergies sont souvent liées à une réponse excessive du système immunitaire contre des substances environnementales. Le développement des tumeurs et des cancers se fait en partie en raison de l’inefficacité du système immunitaire à les éliminer. Lorsque, pour des raisons génétiques, certains éléments du système immunitaire sont déficients (on parle de déficits immunitaires congénitaux), il peut en résulter une susceptibilité accrue aux infections, parfois très graves. Enfin, les rejets des greffes surviennent parce que le système immunitaire reconnaît l’organe ou les cellules greffées comme étrangères et les détruit.

L‘immunologie est historiquement un domaine très fort de la recherche bio-médicale nantaise comme en témoigne la renommée internationale des équipes de recherche dans les domaines de l’immunologie des greffes ou des cancers.

Les médicaments de demain et la place de l’immuno-monitorage
De nombreux médicaments visant à augmenter ou diminuer les fonctions du système immunitaire existent ou sont en cours de développement par les chercheurs académiques et par l’industrie pharmaceutique. Les essais cliniques de ces médicaments nécessitent de comprendre très en détails leurs mécanismes d’action sur le système immunitaire ainsi que leurs potentiels effets délétères avant d’envisager une poursuite des programmes de recherche. Il est également important de pouvoir mesurer leur efficacité et leurs effets chez les patients une fois que ces médicaments sont commercialisés. De nombreuses techniques parfois complexes et coûteuses permettent d’explorer les composants du système immunitaire notamment à partir de prises de sang. Le suivi de la réponse immunitaire appelé immuno-monitorage a deux objectifs :
– observer son évolution dans le temps, analyser, comprendre et mesurer les effets de ces médicaments ou encore de thérapies cellulaires,
– comprendre l’implication du système immunitaire dans certaines maladies.
Le laboratoire d’immunologie du CHU de Nantes s’est impliqué depuis de nombreuses années dans ces techniques. Localement, la recherche en immunologie a également permis de développer de nouvelles méthodes
d’exploration et de développer des entreprises innovantes basées sur certaines de ces idées.
Plus d’information sur www.cimna.org

Les partenaires du CIMNA
TcLand Expression SA, dont la division « Immuno-Monitoring Services » (analyse de répertoires, TcLandscape, qPCR) pilote le CIMNA, est l’acteur industriel du domaine. TcLand Expression est un pionnier reconnu dans la découverte et le développement de biomarqueurs d’expression de gènes utilisés pour des besoins non satisfaits dans les greffes et les traitements de maladies auto-immunes. La société bénéficie d’un environnement scientifique et clinique d’exception. Pour d’autres renseignements, veuillez consulter le site www.tcland-expression.com

Le CHU de Nantes reconnu au niveau national comme « Fort Chercheur »* et fortement impliqué dans la recherche biomédicale, a fait émerger par sa politique volontariste quatre thématiques fortes autour de la cancérologie, de l’immuno-transplantation, des maladies cardio-vasculaires et des maladies de l’appareil digestif. Le CHU de Nantes, c’est 10 000 m2 consacrés à la recherche scientifique, 700 personnes dédiées à la recherche et 760 protocoles de recherche clinique gérés par le CHU de Nantes.
*au regard des critères bibliométriques utilisés pour caractériser le niveau de recherche hospitalière (données 2008).
www.chu-nantes.fr

Plate-forme « d’immuno-monitorage » du CHU de Nantes Cette plateforme de recherche clinique rattachée au Laboratoire d’Immunologie et dédiée à l’exploration du système immunitaire et de ses réponses, dispose d’une large gamme de technologies (cytométrie en flux, ELISpot, tests multiplex, tests fonctionnels ex vivo) dans le cadre d’une assurance qualité performante.

La plate-forme « Puce à ADN » du CHU de Nantes fournit un ensemble de prestations génomique (génotypage, transcriptome, méthylation…), bio-informatique et génomique intégrative. La plate forme est labellisée IBIZA et certifiée ISO 9001: 2008.

Atlanstat Fondée en 2002 à Nantes et acteur historique du CIMNA, AtlanStat est un prestataire de services en recherche clinique qui a l’expérience dans la gestion de toutes les activités de l’initiation d’une étude clinique jusqu’au rapport final en passant par les soumissions réglementaires (CPP et Agence du médicament).
AtlanStat fournit son expertise dans la gestion réglementaire et opérationnelle, des opérations cliniques (Monitoring), du Data Management, de la Randomisation Web et des Biostatistiques.
www.atlanstat.com
Contacts CIMNA : Sébastien Breche, Sales & Operations manager email : href= »mailto:sbreche@cimna.org »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”