Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Inauguration du centre de recherche sur les maladies cardiovasculaires

4 500m² dédiés à la recherche sur les maladies cardiovasculaire seront inaugurés mardi 8 septembre 2009, à l'Hôpital Européen Georges-Pompidou, Paris XVème. Structure originale par sa composition, son organisation et son financement, ce centre est composé de deux entités distinctes : l'unité mixte de recherche Inserm/Université Paris Descartes et le laboratoire de Recherches Biochirurgicales – Fondation Carpentier.

4 500m² dédiés à la recherche sur les maladies cardiovasculaire seront inaugurés mardi 8 septembre 2009, à l’Hôpital Européen Georges-Pompidou, Paris XVème. Structure originale par sa composition, son organisation et son financement, ce centre est composé de deux entités distinctes : l’unité mixte de recherche Inserm/Université Paris Descartes et le laboratoire de Recherches Biochirurgicales – Fondation Carpentier.

– le PARCC (Paris-Centre de Recherche Cardiovasculaire) Unité Mixte de Recherche Inserm/ Université Paris Descartes dirigée par Alain Tedgui avec dix équipes dont une équipe AVENIR. Le PARCC a une vocation internationale dans le domaine de la recherche fondamentale et translationnelle sur les maladies cardiovasculaires, à partir d’approches multiples combinant biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, imagerie moléculaire, physiologie intégrative, pharmacologie, génétique et épidémiologie.

– le laboratoire de Recherches Biochirurgicales – Fondation Carpentier comprenant cinq équipes dirigées par le Professeur Philippe Menasché. Il accueille des jeunes chercheurs hospitalo-universitaires ou d’autres établissements publics à caractère scientifique ou technologique. Les travaux de recherche portent sur la thérapie cellulaire, les organes artificiels, les transformations tissulaires induites, la neuro-oncologie, la robotique et de nouvelles techniques chirurgicales ou interventionnelles.

L’organisation fonctionnelle du Centre a fait l’objet d’une convention quadripartite originale associant partenaires publics et privés : l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, l’Université Paris Descartes à laquelle est rattachée l’HEGP, l’Inserm et la Fondation Alain Carpentier. L’Inserm assure l’exploitation du bâtiment. Les équipes de recherche utilisent des plateaux techniques communs : plate-forme d’imagerie avec IRM, biologie moléculaire, génomique, bio-expérimentation…

Enfin, le financement de cette opération immobilière a principalement bénéficié de contributions privées : un legs important fait à l’AP-HP par la famille Catti et une participation de la Fondation Alain Carpentier à partir de fonds issus de la recherche. Une contribution complémentaire a été apportée par l’Université Paris Descartes, l’Inserm, la région Ile-de-France et la Ville de Paris. Le coût total de cette réalisation s’élève à 30,5 M€ d’investissement dont 21 M€ assurés par l’AP-HP.

Ce nouveau bâtiment, témoin de l’ancrage hospitalo-universitaire de l’HEGP, portera le nom du Professeur Pierre Lépine, médecin et biologiste français (1901-1989).

La cérémonie se déroulera en présence de Madame Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports, Monsieur Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d’Ile-de-France, Monsieur Jean-Marie Le Guen, Président suppléant du Conseil d’Administration de l’AP-HP, Député de Paris XIIIème, Adjoint au Maire de Paris chargé de la Santé Publique, Monsieur Benoît Leclercq, Directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Monsieur le Professeur Axel Kahn, Président de l’Université Paris Descartes, Monsieur le Professeur André Syrota, Président-directeur général de l’Inserm, Monsieur le Professeur Alain Carpentier, Président fondateur de la Fondation Alain Carpentier, Madame Elisabeth de Larochelambert, Directrice de l’Hôpital européen Georges-Pompidou.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”