Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Inauguration du Centre de Ressources Autisme

Inauguré le 1er février 2008, le Centre de Ressources Autisme(CRA) est une structure médico-sociale d'accueil et d'accompagnement des enfants, adolescents et adultes souffrant d'un trouble envahissant du développement, dont l'autisme, et de leur famille. Espace d'information, de conseil et de documentation,

Inauguré le 1er février 2008, le Centre de Ressources Autisme(CRA) est une structure médico-sociale d’accueil et d’accompagnement des enfants, adolescents et adultes souffrant d’un trouble envahissant du développement, dont l’autisme, et de leur famille.
Espace d’information, de conseil et de documentation, le CRA anime un réseau de professionnels et d’associations concernés par l’autisme, désirant échanger des savoirs et des pratiques.
Membre du réseau national des CRA, le centre assure des missions de conseil et d’expertise. C’est également un lieu de recherche afin d’élargir et d’approfondir les nouvelles connaissances biologiques et cliniques et de formation par la mise en place d’actions de formation collectives.

Le CRA réalise principalement des bilans et des évaluations approfondies des patients au-delà de l’appréciation clinique et para-clinique
. un bilan neuropédiatrique déterminant les troubles neurologiques ou organiques associés
. un bilan psychologique ajusté à l’enfant qui pourra être filmé
. un bilan social permettant de prendre en compte les problèmes par rapport à la prise en charge dans l’environnement
. un bilan psychomoteur, sensoriel, orthophonique et éducatif
Ces différents bilans souvent longs nécessitent beaucoup d’attention et de concertation entre les professionnels concernés.

L’objectif premier du CRA étant d’organiser une prise en charge optimale de l’enfant grâce à la précocité du diagnostic, le CHU s’est révélé particulièrement adapté pour gérer un CRA, compte tenu de sa compétence régionale, de son plateau technique permettant des évaluations approfondies et de ses activités de recherche.

De plus, l’établissement possède déjà un Centre d’Action Médico-Sociale Précoce bénéficiant d’une étroite et ancienne collaboration entre praticiens hospitaliers des unités de neuropédiatrie et de pédopsychiatrie.

Autant d’atouts qui ont plaidé en faveur de l’implantation du Centre de Ressources Autisme au sein du CHU d’Amiens selon les recommandations du plan autisme 2005-2007.

Centre de Ressources Autisme Picardie
4 rue Grenier et Bernard (quartier Saint-Leu) – 80054 Amiens Cedex 1
Tél : 03 22 66 75 40
Mail : href= »mailto:cra-picardie@chu-amiens.fr »

D’après un article de Virginie Verschuere

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.