Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Intérêt du Coblation dans la cicatrisation des plaies

1er établissement de France à disposer d’une unité Médico Chirurgicale Plaies et Cicatrisations de 7 lits, le CHRU de Montpellier a été retenu pour tester une machine révolutionnaire : le Coblation. Avant cette innovation, seules les machines projetant de l'eau ou abrasant mécaniquement la surface de la plaie permettaient de retirer des tissus nécrosés ou sales, gênant la cicatrisation. Aujourd'hui, la technique de Coblation permet une approche chimique de la détersion (nettoyage de la surface de la plaie), par création locale d'un plasma qui génère une explosion moléculaire locale. Cette destruction cellulaire permet de retirer de la plaie ce qui est nécessaire. la greffe cutanée ou le lambeau pourront alors être posés sur cette plaie rendue propre.

1er établissement de France à disposer d’une unité Médico Chirurgicale Plaies et Cicatrisations de 7 lits, le CHRU de Montpellier a été retenu pour tester une machine révolutionnaire : le Coblation. Avant cette innovation, seules les machines projetant de l’eau ou abrasant mécaniquement la surface de la plaie permettaient de retirer des tissus nécrosés ou sales, gênant la cicatrisation. Aujourd’hui, la technique de Coblation permet une approche chimique de la détersion (nettoyage de la surface de la plaie), par création locale d’un plasma qui génère une explosion moléculaire locale. Cette destruction cellulaire permet de retirer de la plaie ce qui est nécessaire. La greffe cutanée ou le lambeau pourront alors être posés sur cette plaie rendue propre.
Le bénéfice potentiel de cette technique est l’économie de sang perdue pendant l’acte opératoire, ainsi que la possible utilisation dans des situations de vascularisation difficiles ou un quelconque traumatisme physique (projection d’eau sous forte pression) pourrait être néfaste aux tissus fragiles en cours de cicatrisation.
Reste à évaluer la douleur provoquée par cet acte, et le bénéfice en terme de durée d’hospitalisation, qui pourrait être raccourcie si la technique s’avère  peu hémorragique et peu douloureuse pour ces patients.
Le dispositif médical  Coblation a été mis au point par la Société Arthrocare, basée à Austin (Texas).

Plus de 1,5 millions de patients en France souffrent de plaies dont un tiers sont des plaies qui durent très longtemps. Le développement de nouvelles technologies permettant de raccourcir le temps de cicatrisation est nécessaire
En savoir plus sur l’Unité Médico Chirurgicale Plaies et Cicatrisations
Ouverte en Janvier 2010 l’Unité Médico Chirurgicale Plaies et Cicatrisations a pour vocation de traiter des plaies difficiles à cicatriser, anciennes ou des plaies chroniques comme les escarres les ulcères de jambe et les plaies du pied du diabétique. L’Unité est en prise directe sur un ensemble de technologies nouvelles et la réputation internationale du Service attire les industriels de tous les pays. Les contrats de recherche en cours de développement sont menés en partenariat avec des sociétés venant du Japon, des Etats Unis, de toute l’Europe, et portent sur des pansements et  des machines (lasers, pression négative, ondes de choc) dont le but est de faire cicatriser les plaies et d’aider à leur prévention.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.