Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Je réforme, tu performes ?

Le 81ème Congrès de l'Union Hospitalière du Nord-Est est organisé à Amiens vendredi 17 juin en présence de Xavier Bertrand, Ministre de la santé et des solidarités. La nouvelle gouvernance sera au coeur des débats. L'occasion de commenter le plan de modernisation qui accompagne la réforme et de présenter les exemples concrets de rénovation du management notamment la démarche entreprise au CHU d'Amiens.

Le 81ème Congrès de l’Union Hospitalière du Nord-Est est organisé à Amiens vendredi 17 juin en présence de Xavier Bertrand, Ministre de la santé et des solidarités. La nouvelle gouvernance sera au coeur des débats. L’occasion de commenter le plan de modernisation qui accompagne la réforme et de présenter les exemples concrets de rénovation du management notamment la démarche entreprise au CHU d’Amiens.

De nombreuses personnalités nationales et régionales prendront part aux débats : Philippe Domy, directeur général du CHU, Gilles de Robien, président d’Amiens métropole, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Brigitte Foure, maire d’Amiens, Claude Huriet, président de l’Union hospitalière du nord est, Claude Evin, président de la Fédération Hospitalière de France, Gérard Vincent, délégué général de la Fédération Hospitalière de France, Jean Castex, Directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des Soins.

La réforme de l’hôpital passe par la mise en oeuvre de la Nouvelle Gouvernance, véritable plan de modernisation. Une nouvelle organisation interne vise à médicaliser la gestion et à responsabiliser les acteurs. Un conseil exécutif, composé à parité de médecins et de responsables administratifs et présidé par le directeur d’hôpital, et des pôles d’activité, dirigés par des praticiens, contribuent à la déconcentration de la gestion et assurent la mise en oeuvre des objectifs stratégiques de l’établissement.

CHU expérimentateur, Amiens a restructuré son activité en 16 pôles médicaux dès 2001.* Anticipant tous les aspects de la réforme, l’établissement a mis en place, en 2003, un conseil stratégique dont les modalités de fonctionnement sont précisées dans une charte. Poursuivant la modernisation de sa gestion et de son organisation, l’hôpital universitaire travaille depuis plus de deux ans, à un projet commun avec 14 autres CHU : l’élaboration d’une plate-forme d’achat électronique (e-procurement). Cette une chaîne d’approvisionnement « zéro papier » allégera les travaux administratifs à faible valeur ajoutée. Elle permettra de concentrer les moyens vers des fonctions d’achat plus professionnalisées, susceptibles de générer des économies. Amiens est dans ce cadre site pilote pour les fournitures de laboratoires et les fournitures hôtelières.

Enfin un projet d’informatisation de la production des unités de soins, le projet GUS (Gestion des Unités de Soins), permettra, une fois toutes les fonctionnalités développées et déployées, d’évoluer vers un dossier patient multimedia, véritable préfiguration du futur dossier médical personnalisé. GUS permet notamment une prescription nominative informatisée au lit du malade, sur la quasi-totalité des lits du CHU.

Plus proche du terrain, soucieux de qualité et de performances économiques, le management hospitalier rénové se veut à la fois plus pragmatique et réactif.

*cf article 644 – Réseau-CHU du 02/05/2005

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”