Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Journées portes ouvertes SAMU 25 Centre 15 SMUR : 1re édition réussie

Faire connaître le fonctionnement de l'aide médicale d'urgence, informer sur le bon usage du du 15… tels étaient les principaux objectifs des premières portes ouvertes du SAMU, Centre 15, SMUR du CHU de Besançon. Celles-ci se tenaient les 19 et 20 juin sur l'esplanade de l'hôpital Jean Minjoz.

Faire connaître le fonctionnement de l’aide médicale d’urgence, informer sur le bon usage du du 15… tels étaient les principaux objectifs des premières portes ouvertes du SAMU, Centre 15, SMUR du CHU de Besançon. Celles-ci se tenaient les 19 et 20 juin sur l’esplanade de l’hôpital Jean Minjoz.

Pendant 2 jours, l’esplanade de l’hôpital Jean Minjoz était de blanc vêtue : 22 tentes accueillaient les visiteurs de ces journées portes ouvertes.

Au programme, des démonstrations (prévention des accidents domestiques, exemples de scénarios de régulation, gestes de premiers secours…), des simulations (de situations d’urgence, traumatisme, brûlure, douleur thoracique, atelier massage cardiaque externe et défibrillation), des diffusions de films, une exposition de photos et posters, une exposition de matériel (véhicules, matériel de régulation, cartographie) ; des questions / réponses avec les professionnels de l’aide médicale d’urgence…

Le vendredi, ce sont près de 200 élèves de CM2 qui ont rencontré les professionnels des services d’urgence du CHU. Comment fonctionne la chaîne de l’urgence ? Quels en sont les différents intervenants ? Que faire en cas d’accident ? Qui et comment alerter ?
Autant de questions auxquelles savent désormais répondre les élèves des classes participantes… avec remise d’une attestation à l’issue du quizz pour vérifier la bonne acquisition de toutes ces informations !

Ouvert à tout public, le samedi était également consacré à la présentation du Poste Sanitaire Mobile de 2e Génération, du dispositif NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique) et de la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique. Des flyers ont été distribués avec toutes les informations utiles en cas d’accident, de malaise comprenant les différents numéros des urgences, Quand appeler le 15 ? Quelles informations communiquer ? Les premières indications sur la conduite à tenir devant une victime…
La régulation du CHU assure 24h/24 la réponse aux appels d’urgence médicale et leur suivi sur trois départements : le Doubs, le Jura et la Haute-Saône.

Face au succès de ces premières portes ouvertes, une prochaine édition se profile déjà.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.