Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Fondation Caen Normandie Santé gagne au loto de Domitys

Domitys, partenaire de la Fondation Caen Normandie Santé, a organisé tout au long de l’année 2019 des lotos ouverts à ses résidents et à tout public au sein de ses résidences services séniors de Bayeux, Cabourg, Caen, Courseulles et Dives-sur-Mer. Les dons collectés, d’un montant de 1.440€, ont été remis lors d’une cérémonie conviviale à la Résidence « Les Robes d’Airain » de Caen en présence de sa directrice, Fanny Guyomard, et du Professeur Philippe Ravasse, chirurgien pédiatrique, Responsable du Pôle Femme-Enfant du Chu de Caen Normandie et Président de la Fondation Caen Normandie Santé.

Domitys, partenaire de la Fondation Caen Normandie Santé, a organisé tout au long de l’année 2019 des lotos ouverts à ses résidents et à tout public au sein de ses résidences services séniors de Bayeux, Cabourg, Caen, Courseulles et Dives-sur-Mer. Les dons collectés, d’un montant de 1.440€, ont été remis lors d’une cérémonie conviviale à la Résidence « Les Robes d’Airain » de Caen en présence de sa directrice, Fanny Guyomard, et du Professeur Philippe Ravasse, chirurgien pédiatrique, Responsable du Pôle Femme-Enfant du Chu de Caen Normandie et Président de la Fondation Caen Normandie Santé. 
"Domitys est déjà un partenaire très présent au sein du CHU. L’accompagnement des patients, leur accueil au sein des résidences en sortie d’hospitalisation sont nos actions quotidiennes. Lorsque la fondation a été créée, notre partenariat s’est imposé comme une évidence, pour la fondation comme pour nous, c’est le patient qui est au coeur de nos attentions", déclare Sandrine Quesnel, conseillère de la résidence de Courseulles. "Nous sommes très heureux de cette collaboration. Nous réfléchissons avec Domitys à d’autres modes d’actions à développer. Ces dons serviront à financer des projets en faveur des patients et des soignants du Chu de Caen", confirme le Pr Philippe Ravasse.   

170 500€ collectés  

Depuis sa création en juin 2018, la fondation a déjà collecté 170 500€ et finalisé plusieurs projets : aménagement d’une salle d’accueil des familles en réanimation médicale, installation de posters ludiques pour les enfants en urgence pédiatrique. D’autres projets sont en cours comme le financement de robots de téléprésence qui permettront de maintenir le contact entre famille et enfant lors d’une longue hospitalisation en onco-pédiatrie. En effet, le Chu de Caen prend en charge les enfants et adolescents atteints de cancers (seul établissement agréé de Normandie occidentale.) Il traite également les patients souffrant de cancers cutanés, digestifs, pulmonaires, de la tête et du cou, urologiques et gynécologiques, du sang et les tumeurs cérébrales, du rachis, des nerfs, de la moelle épinière. Ainsi, la lutte contre le cancer en Normandie passe par des dons en faveur de la Fondation Caen Normandie SantéLa fondation finance également l’acquisition de tables d’anatomie numérique tactile pour les 4 500 étudiants du PFRS (pôle des formations et de recherche en santé), l’une devrait être mise en service au premier trimestre 2020. Elle soutient aussi le programme de prévention des risques professionnels du CHU de Caen Normandie.  

Plus forts ensemble pour votre santé 

Pour soutenir la Fondation Caen Normandie Santé, envoyez vos dons à l’adresse ci-dessous avant le 31 décembre pour bénéficier de déductions fiscales en 2020 : Fondation Caen Normandie Santé Avenue de la Côte de Nacre 14033 CAEN CEDEX 9
Tél. : 02 31 06 47 94    
mail: fondationCNS@chu-caen.fr
Informations sur les déductions fiscales liées à un don pour les particuliers 
Réduction d’impôt sur le revenu/IR :une donation à une fondation reconnue d’utilité publique donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu pour 66% des sommes versées, dans la limite de 20% du revenu annuel du donateur (article 200 du Code général des impôts).
Exemple : un don de 1000 € coûte seulement 340 € après déduction fiscale.
Réduction d’impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) : La réduction d’impôt sur la Fortune Immobilière est de 75% de la valeur du don dans la limite de 50 000 euros, ce qui correspond à un don maximum de 66 667 euros.
Pour les entreprises, l’impôt sur les sociétés : toute contribution au titre du mécénat est déductible de l’impôt sur les sociétés à hauteur de 60% dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires de l’entreprise (Art. 238 bis du C.G.I.).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.