Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le 2ème CHU de France lance son nouveau site web : ww.chu-lyon.fr

Pas un simple relooking. Non, une refonte totale. Le site des Hospices Civils de Lyon, ww.chu-lyon.fr, souffrait d'une pléthore d'informations non hiérarchisées, d'un design dépassé et d'une navigation peu fluide. Et signe précurseur de la fin d'un cycle : il n'était pas responsive et ne proposait aucun lien vers les réseaux sociaux. Résolument patient centré, la version 2017 répond aux nouveaux critères de communication : peu de texte mais beaucoup de photos, de vidéos et des icônes et pour compléter l'information, un fil d'actu simplifié et des fiches par pathologie.
Pas un simple relooking. Non, une refonte totale. Le site des Hospices Civils de Lyon, ww.chu-lyon.frsouffrait d’une pléthore d’informations non hiérarchisées, d’un design dépassé et d’une navigation peu fluide. Et signe précurseur de la fin d’un cycle : il n’était pas responsive et ne proposait aucun lien vers les réseaux sociaux. Résolument patient centré, la version 2017 répond aux nouveaux critères de communication : peu de texte mais beaucoup de photos, de vidéos et des icônes et pour compléter l’information, un fil d’actu simplifié et des fiches par pathologie. 
Sur la page d’accueil les cadres sont clairs, les liens vers les activités phares – le cancer, le vieillissement et le couple-maternité – sont immédiatement repérés. 
Le grand public et les professionnels de santé (médecins de ville notamment) à qui le site est destiné maîtrisent rapidement la navigation grâce aux accès directs. Les patients peuvent rechercher un médecin par son nom ou sa discipline. Quant à la présentation des services, elle a été synthétisée avec un contact unique, un bouton pour la prise de RDV en ligne sur myHCL, des encarts. En back office, l’actualisation des équipes médicales se fait automatiquement, en lien avec le système d’information des HCL. A noter aussi une page internationale réservée au patients étrangers.
Les professionnels ont aussi leur espace dédié avec myHCLpro où ils peuvent s’enregistrer pour avoir accès aux services + : demander un avis ou contacter les médecins seniors grâce à des numéros dédiés.
A souligner enfin la carte de la métropole lyonnaise avec l’implantation des 14 établissements et des interactions reboostées avec twitter @CHUdeLyon, youtube avec la médiathèque pour retrouver les vidéos, linkedin et bientôt facebook.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.