Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU pilote d’un projet de recherche sur les lymphomes

Afin de mieux coordonner la recherche sur les lymphomes (cancer des organes lymphoïdes secondaires) et d'améliorer la compréhension des circonstances associées au développement de ces pathologies, l'INCa (Institut National du Cancer) a lancé en février 2008 un Programme d'Action Intégrée de Recherche sur les Lymphomes (PAIR lymphome), pour lequel le projet du CHU de Limoges a été classé 5ème.

Afin de mieux coordonner la recherche sur les lymphomes (cancer des organes lymphoïdes secondaires) et d’améliorer la compréhension des circonstances associées au développement de ces pathologies, l’INCa (Institut National du Cancer) a lancé en février 2008 un Programme d’Action Intégrée de Recherche sur les Lymphomes (PAIR lymphome), pour lequel le projet du CHU de Limoges a été classé 5ème.

Au total,33 projets ont été soumis et évalués par un comité, composé d’experts internationaux. Sept projets ont été retenus, parmi lesquels, celui du laboratoire d’hématologie du CHU de Limoges, qui a été classé 5ème, et obtient ainsi un financement de 785 000 euros.
Ce projet intitulé « Mémoire immunitaire B et lymphomes B indolents dérivés de la zone marginale », porte sur les lymphomes de la zone marginale, une catégorie de lymphomes rares (5 % des lymphomes), dont le mécanisme reste mal connu, et pour lesquels il n’existe pas encore de thérapeutique.

Sur le plan clinique, le problème posé par ces lymphomes de la zone marginale est l’hétérogénéité des patients entre eux, dû à l’absence de consensus et marqueurs spécifiques. L’objectif du projet est donc de pouvoir déterminer des moyens de diagnostic de ces lymphomes par l’identification de marqueurs diagnostiques phénotypiques et génétiques originaux et spécifiques. Une identification, qui permettrait de s’ouvrir vers de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les patients atteints de ces lymphomes incurables.

Ce projet d’envergure, est piloté par le laboratoire d’hématologie du CHU Limoges, fait suite à un Projet Hospitalier de Recherche Clinique obtenu en 2004, un Projet d’«Action Concertée Incitative en 2007, et implique également les villes de Bordeaux, Montpellier, Nice, Lyon, Paris en Nantes. Un consortium multidisciplinaire, de 6 équipes expertes de 4 centres et 3 plates-formes a été mis en place et permet d’associer la recherche fondamentale et la recherche clinique.

Ce projet met en évidence le rôle important que jouent les équipes de recherche du CHU de Limoges dans le Cancéropôle Grand Sud-Ouest et au plan national en Hématologie et en Immunologie.

Contacts presse
Pr Jean Feuillard
Chef du service d’hématologie
05 55 05 67 40

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.