Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU recrute des soignants…et le fait savoir

Infirmiers, infirmiers de bloc opératoire, infirmiers anesthésistes, aides-soignants, masseurs kinésithérapeutes…les professions soignantes sont recherchées par tous les établissements de santé. Le CHU de Limoges a donc lancé cette semaine un plan de communication original. Un ensemble d’actions au niveau national qui valorisent et prouvent les possibilités de parcours de carrière et de conduite de projets de recherche paramédicale pour ses équipes.

Infirmiers, infirmiers de bloc opératoire, infirmiers anesthésistes, aides-soignants, masseurs kinésithérapeutes…les professions soignantes sont recherchées par tous les établissements de santé. Le CHU de Limoges a donc lancé cette semaine un plan de communication original. Un ensemble d’actions au niveau national qui valorisent et prouvent les possibilités de parcours de carrière et de conduite de projets de recherche paramédicale pour ses équipes.
La politique de formation continue et de promotion professionnelle est une réalité au CHU de Limoges. L’hôpital a donc décidé de donner la parole à ses soignants, qui en parlent finalement le mieux. Les exemples d’aides-soignants devenus infirmiers, puis infirmiers spécialisés (de bloc opératoire ou anesthésistes), puis cadres de santé,  ne sont pas rares. A l’occasion, ces témoignages rappellent le rôle « facilitant » des 8 écoles de formations paramédicales que gère l’établissement. L’accès et le financement à des formations (diplômes universitaires…) sont aussi régulièrement cités. De vrais arguments pour des professionnels qui ont des projets et veulent progresser. La variét des services du CHU est également un atout. Elle ouvre aux soignants davantage de perspectives que dans de plus petits établissements.

Enfin, la possibilité de recherche paramédicale est un autre élément différenciant pour l’exercice de ces métiers au CHU de Limoges. La direction générale et la coordination générale des soins ont structuré et soutenu très tôt cette activité. Ainsi, Limoges est le hôpital français à disposer d’un poste de cadre de santé coordonnateur des projets de recherche infirmière paramédicale (PHRI).

Grâce à ces points forts et au dynamisme des équipes, 3 PHRI limousins ont été retenus au niveau national. Les soignants sont unanimes : cette recherche est une reconnaissance et une valorisation de leur profession. Elle permet à ses acteurs de faire « le pas de côté », et de penser autrement le soin pour le parfaire.
Côté support, le CHU de Limoges a conçu un média plan conséquent et original. Elaboré par la communication avec la direction générale, la coordination générale des soins et les ressources humaines, il a aussi été présenté aux organisations syndicales.
Bien sûr, des affiches sont adressées dans les instituts de formation, et des annonces ont été publiées dans une presse métier très ciblée. Mais trois grands types d’actions distinguent cette campagne :
– le choix de créer et mettre au cœur du dispositif, un site web dédié au recrutement : www.lechudelimogesrecrute.fr . Ce site propose une galerie de témoignages vidéo de personnels de l’hôpital. Tous répondent aux questions de « Paul », futur soignant qui se renseigne sur le CHU de Limoges. Des clips enregistrés dans l’établissement ou des sites de la ville de Limoges : Zénith, Musée des Beaux Arts, Technopole Ester, Palais des sports …Un calendrier listant les événements « recrutement » et « recherche paramédicale » du CHU, un jeu, des supports « ludiques » à télécharger complètent l’arborescence. Un site qui s’adapte pour portables nouvelles générations et optimisé pour un référencement naturel. Les médias sociaux animent évidemment aussi le plan web : Facebook, twitter…
– la volonté d’aller à la rencontre des candidats. Une soirée recrutement sera organisée dans Limoges. Les candidats de Paris et d’Ile de France pourront retrouver soignants et responsables des ressources humaines du CHU sur le salon recrutement infirmier à Paris le 3 avril, et le même jour à la Maison du Limousin.
– un affichage sur 45 panneaux de 2m2 (Mupis de JC Decaux) prêté par le réseau municipal de la ville de Limoges relaiera aussi ces messages.
La mise en place de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD) entraîne cette année une sortie d’IFSI exceptionnellement fixée au mois de juillet. Une occasion particulière que veut saisir le CHU pour recruter les effectifs soignants adaptés aux besoins de la population et de l’activité de ses équipes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”