Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Depuis novembre 2002, le CHU de Reims dispose de blocs opératoires et d'une stérilisation centrale flambant neufs. Leur architecture en demi-cercle répond à un souci de plus grande fonctionnalité.

Depuis novembre 2002, le CHU de Reims dispose de blocs opératoires et d’une stérilisation centrale flambant neufs. Leur architecture en demi-cercle répond à un souci de plus grande fonctionnalité. «Spacieuses et ergonomiques, les salles satisfont les nouvelles normes d’hygiène et de sécurité et les exigences des équipes qui ont participé à leur conception » se réjouit le Pr Clément coordonnateur du service.

Les 11 salles du bloc bénéficient toutes d’un éclairage naturel. Elles respectent le principe d’asepsie progressive. La filtration de l’air est assurée par un plafond soufflant et la climatisation est indépendante par salle.

Le mobilier ergonomique et modulable facilite le bionettoyage en cabine de lavage et l’encombrement au sol a été largement réduit grâce aux bras techniques plafonniers.

« Comme il s’avérait difficile de rénover les anciens bâtiments datant de 1970 sans gêner l’activité médico-chirurgicale, le choix a été fait, en 1998, de construire une nouvelle structure extérieure. Cette option a permis d’éviter toute la phase de transition. » commente le Pr Clément.

Prochaine étape
L’évolution des techniques opératoires et l’augmentation du nombre d’interventions moins lourdes car moins invasives amènent le CHU de Reims à créer une unité de chirurgie ambulatoire. Celle-ci sera située dans les anciens locaux du bloc opératoire qui accueilleront également une salle de surveillance post-interventionnelle. Ce projet débutera en 2003, il intégrera les normes très strictes qui encadrent la pratique de la chirurgie ambulatoire.


Caractéristiques du nouveau bloc opératoire et de la stérilisation centrale

Surface : 3 500m²
Programmation du projet : 1998
Début des travaux : 2000
Ouverture novembre : 2002. La journée portes ouvertes du bloc organisée le 9 novembre 2002 a attiré plus de 1000 visiteurs.
Architectes : Alain Janiaud associé à Philippe Gibert
Travaux : 6,5 milliards ¬
Equipement : 1,3 millions d’euros
Activité opératoire en 2001 : 8 291 interventions

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”