Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’école de chirurgie et des pratiques interventionnelles de Nantes, référence régionale d’enseignement et de simulation

Créée le 1er octobre 2014, l’école de chirurgie et des pratiques interventionnelles de Nantes fête sa 50e session de formation urologique, le 26 avril 2017. L'occasion d'aborder la place de la simulation dans l'apprentissage chirurgical et les perspectives de ce centre de formation appelé à se transformer en école nationale de prélèvement d'organes dans le cadre du projet d'institut hospitalo-universitaire (IHU) de transplantation... .

Créée le 1er octobre 2014, l’école de chirurgie et des pratiques interventionnelles de Nantes fête sa 50e session de formation urologique, le 26 avril 2017. L’occasion d’aborder la place de la simulation dans l’apprentissage chirurgical et les perspectives de ce centre de formation appelé à se transformer en école nationale de prélèvement d’organes dans le cadre du projet d’institut hospitalo-universitaire (IHU) de transplantation
Le succès local de cette école en a fait une structure de référence nationale d’enseignement pratique et de simulation reconnue dans le top 10 des innovations pédagogiques de l’année 2015 par le magazine Educpros. Il a aussi contribué à installer durablement le CHU de Nantes à la tête des centres de formation choisis par les internes en médecine à l’issu de l’examen national classant (journal d’information What’s up Doc, classements 2014, 2015, 2016). Le Pr Jérôme Rigaud, urologue au CHU de Nantes, dirige cette structure qui implique l’ensemble des spécialités chirurgicales.
Une plate-forme transversale pour affiner la pratique des gestes chirurgicaux
La méthode de simulation, directement inspirée des simulateurs de vol de l’aviation, est maintenant un outil indispensable aux formations initiales et continues. Les médecins de demain se forment ainsi aux gestes pratiques et perfectionnent dans un objectif d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. La mise en situation d’une urgence vitale par la simulation enseigne les réflexes fondamentaux et apporte une confiance indispensable à la prise en charge dans le cadre de la gestion émotionnelle du stress. La pédagogie s’appuie notamment sur des simulations d’interventions au plus proches du réel. Les professionnels ont aussi accès à cette plate-forme pour la formation continue.
Portée par la faculté de médecine de l’Université de Nantes, c’est la première école de ce type dans le Grand Ouest. Doté d’une reconnaissance universitaire, elle s’est développée dans un esprit collaboratif faisant intervenir plusieurs partenaires pour construire une pédagogie entièrement renouvelée : le laboratoire d’anatomie, le laboratoire Inserm de simulation sur modèle porcin, le département de simulation (dry-lab et simulation informatique) et le CHU de Nantes.
Le laboratoire de simulation sur modèle porcin (Inserm UMR 1064/ LGA), dirigé par le professeur Gilles Blancho, responsable de l’institut de transplantation urologie-néphrologie (Itun), offre un large programme de chirurgie ouverte et coelioscopique sur modèle porcin. Ce modèle permet un enseignement des techniques chirurgicales et interventionnelles dans des conditions physiologiques quasi équivalentes à la clinique humaine.
La haute autorité de santé a clairement établi la place de la simulation médicale en 2012 dans un rapport résumant son enjeu éthique par cette injonction « Jamais la première fois sur le patient ! »
Partenaires : Inserm – Université de Nantes – Itun

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.