Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Les mots sur les maux » Lyon témoigne en post it

A l’occasion de la journée mondiale contre la douleur, Lyon expose un travail empathique sur la douleur des patients portée par les soignants. Tout a commencé par un mur de post it où les patients notaient des mots évoquant la douleur. Des témoignages si riches que les soignants ont choisi de les mettre en scène. Et pour fixer cette relation, une exposition photo est née… Troublantes, sincères, humaines 60 illustrations mettent en scène 50 professionnels du Groupement Hospitalier Est. Ces volontaires témoignent «qu’au-delà des mots, les maux sont reconnus, intégrés et pris en charge.»

A l’occasion de la journée mondiale contre la douleur, Lyon expose un travail empathique sur la douleur des patients portée par les soignants. Tout a commencé par un mur de post it où les patients notaient des mots évoquant la douleur. Des témoignages si riches que les soignants ont choisi de les mettre en scène. Et pour fixer cette relation, une exposition photo est née…  Troublantes, sincères, humaines 60 illustrations mettent en scène 50 professionnels du Groupement Hospitalier Est. Ces volontaires témoignent «qu’au-delà des mots, les maux sont reconnus, intégrés et pris en charge.»
Le casting ? Les personnels, sans artifice, seuls face à l’appareil photo, en noir et blanc, juste rehaussés par le message fluo du post it.
Le photographe ? le responsable audiovisuel de l’hôpital qui connaît si bien les soignants.

Du 17 octobre jusqu’au 24 janvier 2014, l’exposition itinérante sera présenté au public dans le hall de chaque établissement du Groupement Hospitalier Est : l’hôpital cardiologique Louis Pradel, l’hôpital neurologique Pierre Wertheimer et l’hôpital Femme Mère Enfants – avec l’aide de l’association mandarine en partenariat avec Sanofi.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.