Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les urgences rénovées de l’hôpital Bichat – Claude Bernard

Le 10 juin 2009, l'hôpital Bichat - Claude Bernard, situé dans le 18ème arrondissement de Paris a inauguré son nouveau service d'accueil des urgences (SAU). Avec environ 65 000 passages par an, Bichat Claude Bernard compte parmi les plus importants sites d'urgences adultes de l'AP-HP en Ile de France.

Le 10 juin 2009, l’hôpital Bichat – Claude Bernard, situé dans le 18ème arrondissement de Paris a inauguré son nouveau service d’accueil des urgences (SAU). Avec environ 65 000 passages par an, Bichat Claude Bernard compte parmi les plus importants sites d’urgences adultes de l’AP-HP en Ile de France.

Les urgences de l’hôpital Bichat-Claude Bernard offrent un accueil médicalisé de haut niveau de technicité notamment en cardiologie (syndromes coronariens), en neurologie (urgences neuro-vasculaires), mais aussi en maladies infectieuses (centre de référence du risque épidémique et biologique). Ce site hospitalier propose également, en collaboration et par convention avec les secteurs psychiatriques, une prise en charge des urgences psychiatriques assurée par une équipe d’infirmières spécialisées et par un psychiatre.

Après 2 ans de travaux, l’hôpital Bichat-Claude Bernard va pouvoir accueillir les patients sur 3 000 m² de locaux entièrement rénovés. La conception organisationnelle et architecturale de ces nouvelles urgences a été guidée par la volonté d’agir sur la fluidité du circuit du patient de manière à réduire les délais d’attente. Cette nouvelle organisation s’appuie sur une infirmière d’accueil et d’orientation dont la mission va consister à orienter les patients en fonction des 2 principaux flux qui caractérisent l’activité des urgences : les prises en charge complexes et les consultations.

L’amélioration des conditions d’accueil dans ces nouveaux locaux spacieux et réaménagés de manière ergonomique, permettra de mieux préserver l’intimité des patients et la discrétion de leur prise en charge.

Le coût de cette opération pour l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris s’élève à 6,7 M€.

Avec 1 million de passages annuels dans ses 20 services d’accueil des urgences, l’AP-HP accueille environ le tiers de l’ensemble des urgences de l’Ile-de-France. Depuis plusieurs années, elle s’attache à réorganiser en profondeur ses services d’urgences afin de continuer à répondre aux besoins de la population du bassin de vie qu’elle dessert et d’adapter leur fonctionnement aux variations de l’activité. Elle a également consacré près de 100 M€ d’investissement à la rénovation immobilière des urgences au cours des quinze dernières années

Hôpital Bichat – Claude Bernard
46, rue Henri-Huchard
75018 PARIS
Tél 01 40 25 80 80

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.