Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Marseille : un cap, des fondations, une gestion de proximité

Depuis l’arrivée de Catherine Geindre à la direction générale, peu d’informations filtraient sur la stratégie de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, d’où l’intérêt des médias pour sa conférence de presse. Le 16 février 2017, la directrice générale donnait les grandes lignes de la trajectoire de redressement et du nouveau projet d'établissement 2017-2021 de l’institution phocéenne ; le dernier remontant à 2009.
Depuis l’arrivée de Catherine Geindre à la direction générale, peu d’informations filtraient sur la stratégie de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille, d’où l’intérêt des médias pour sa conférence de presse. Le 16 février 2017, la directrice générale donnait les grandes lignes de la trajectoire de redressement et du nouveau projet d’établissement 2017-2021 de l’institution phocéenne ; le dernier remontant à 2009.
« Les premiers travaux du projet de modernisation seront engagés dès cette année »
Fruit d’une réflexion collective, la feuille de route s’articule autour de 4 axes 
le renforcement du positionnement de l’AP-HM et son inscription dans des projets phares comme le Biogénopôle qui regroupera toutes les activités de laboratoire sur le site de la Timone.  Parallèlement, le projet prévoit  la rénovation de la Timone et de l’Hôpital Nord ainsi qu’une nouvelle maternité. Des grues vont arriver courant 2017 pour inscrire une nouvelle étape dans le renouveau de l’AP-HM. 
Ce projet stratégique a été validé, engagé et soutenu par l’Etat et se traduit par la reconduction exceptionnelle de l’aide directe en trésorerie de 10 millions d’€, une aide directe en investissement pour le projet de Biogénopôle, à hauteur de 23M€ sur les 46M€ du projet et un accord pour éligibilité du projet de modernisation en 2017.
la performance des services avec un fonctionnement déconcentré pour une plus grande réactivité, comme pour les approvisionnements, les petits travaux, ou la gestion des effectifs. Déjà, des marqueurs positifs témoignent d’un nouveau dynamisme avec une activité médicale en augmentation de +4,7% (pour l’activité conventionnelle) et +5,7% (pour l’activité à temps partiel).
« De plus en plus de gens font confiance à l’AP-HM : c’est un engagement, un encouragement, et aussi une responsabilité »  
un accueil modernisé à travers une offre multimédia pour les personnes hospitalisées : WIFI, offre TV renouvelée, messagerie sécurisée, et un portail « MyAPHM » permettant la dématérialisation des formalités administratives. A l’image du Pôle PROM qui regroupe sur  un plateau de 1 450 m2 à la Conception les services d’ORL, de chirurgie maxillo-faciale et de chirurgie plastique et reconstructrice, certains pôles se sont organisés pour faciliter l’accueil des patients avec prise de rendez-vous en ligne et plateforme commune de prises de rendez-vous téléphoniques. 
des services facilitant la vie quotidienne du personnel, tels qu’un relais colis à la Timone ou une conciergerie à l’hôpital Nord. Dans le même temps les conditions de travail, les cycles et roulements seront revus afin de lutter contre un absentéisme excessif, 9,4% contre 7,6% en moyenne dans les CHU.
Côté finances, les 66 millions d’euros de déficit et le milliard de dette cumulée (soit 100% du budget annuel) ont obligé l’institution à définir un projet de redressement financier contracté avec l’Agence Régionale de Santé (ARS). Et les premiers efforts ont montré leurs effets positifs : réduction de 2M€ du déficit passé à 66M€ en 2016 contre 68M€ en 2015. La marge brute d’exploitation a été stabilisée à 10M€.
Le contrat avec l’ARS prévoit retour à l’équilibre d’ici 5 ans 
Concrètement, le projet prévoit une optimisation des achats, des économies par les regroupements d’activités, et aussi le développement des activités comme les consultations et les actes de biologie, ou la valorisation du temps de travail.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.